Nantes

Réseaux économiques

Interview Gaël Avenard : "Développer l'accompagnement des entreprises en croissance"

Entretien avec Gaël Avenard, nouveau président de Réseau Entreprendre Atlantique 

Propos recueillis par Caroline Scribe - 12 mai 2022

Gaël Avenard, cofondateur de l'entreprise numérique Conserto, est le nouveau président de Réseau Entreprendre Atlantique. Il livre sa vision de l'action qu'il entend mener à la tête de cette association d'accompagnement à la création, reprise et développement d'entreprise.

Gael Avenard, président de Réseau Entreprendre Atlantique.
Gael Avenard, président de Réseau Entreprendre Atlantique. — Photo : REA

Vous succédez à Vincent Roux à la présidence de Réseau Entreprendre Atlantique. Pouvez-vous nous présenter votre parcours ?

Originaire de la Baule, j’ai effectué mon parcours professionnel dans l’univers de la technologie de l’information, d’abord chez l’éditeur Isilog, puis au sein du groupe Helice, avant de prendre la direction générale de Néo-Soft Group. En 2012, j’ai fondé avec mon associé Nicolas Plougastel Conserto. Installée à Saint-Herblain, près de Nantes, l’entreprise est spécialisée dans la réalisation d’applications et de prestations numériques. Lauréats fin 2012 de Réseau Entreprendre Atlantique (REA), nous avons bénéficié d’un accompagnement qui nous a permis de gagner beaucoup de temps dans notre développement. En 2016, dans un esprit de réciprocité, je suis devenu membre de l’association et les rôles se sont inversés. Cette fois, c’est moi accompagne des entreprises : Mr Suricate, puis Shopopop.

Quelles seront vos priorités au cours des trois prochaines années ?

Il y a encore beaucoup à faire sur la partie impact mise en place par Vincent Roux. Il nous faut encore travailler pour que candidats, lauréats et membres soient sur la même position en ce qui concerne la prise en compte de la dimension sociétale et environnementale des projets que nous accompagnons, tout en restant dans une optique de création d’emplois. L’autre sujet qui me tient à cœur est l’accompagnement des entreprises dans leur croissance. C’est une partie moins connue de notre action. Mais au terme des cinq années d’accompagnement, nos lauréats ont grandi, leurs problématiques et les enjeux ne sont plus les mêmes. C’est pourquoi, quand j’ai intégré le conseil d’administration de REA en 2020, j’ai contribué à créer un programme d’accompagnement spécifique pour les entreprises en croissance. C’est dans ce cadre que j’accompagne Shopopop. J’aimerais faire connaître davantage ce dispositif d’accélération et aller chercher de nouveaux lauréats en forte croissance. Cela pourrait être un vrai levier d’attractivité pour le réseau.

Vous avez vous-même vécu cette situation de croissance rapide au sein de votre entreprise ?

Oui, je suis sensible à cet aspect car j’ai vécu une forte croissance au sein de notre entreprise. Quand nous préparions notre dossier de candidature à REA en 2012, on nous avait conseillé de revoir à la baisse notre business plan qui semblait trop ambitieux pour être réaliste. Mais en fait, nous avons décollé très rapidement en faisant de la prestation de services numériques. Dix ans après sa création, Conserto emploie 500 salariés au sein de neuf agences, pour un chiffre d’affaires 2021 de 32, 8 millions d’euros, en progression de 20 % par rapport à 2020. Nous avons fondé un modèle où chaque agence est garante des valeurs de la société et travaille en autonomie complète. Chaque agence monte son business avec ses consultants et ses clients. Ce qui nous a permis de nous développer dans plusieurs villes en même temps. Ce modèle décentralisé attire les managers qui peuvent créer une agence sur mesure. Les enjeux de ce développement rapide portent sur la trésorerie et la marque employeur pour attirer les candidats.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition