Nantes

Environnement

Fonto de Vivo lance un purificateur pour rendre l'eau potable

Par Caroline Scribe, le 05 mars 2020

Entreprise à impact social et écologique, Fonto de Vivo a conçu, en collaboration avec des ONG, un système innovant pour potabiliser l'eau. La société nantaise s'apprête à mettre sur le marché son purificateur baptisé Orisa, qui offre aux familles une solution simple et autonome pour boire une eau de qualité.

David Monnier et Antony Cailleau ont fondé Fonto de Vivo qui commercialise des purificateurs d'eau familiaux et autonomes.
David Monnier et Antony Cailleau ont fondé Fonto de Vivo, qui commercialise des purificateurs d'eau familiaux et autonomes. — Photo : Fonto de Vivo

David Monnier est sur le point de vendre ses premiers purificateurs d’eau. Cet ancien chef de délégation de la Croix Rouge britannique en Haïti a créé en 2017 la société Fonto de Vivo avec Anthony Cailleau. Accueillie au Village by CA de Nantes et incubée à Atlanpole, celle-ci s’apprête à commercialiser, sous le nom d’Orisa, un système breveté permettant de filtrer les eaux de surfaces des contaminations biologiques pour les rendre propres à la consommation. Développée en collaboration avec des ONG, telles que La Croix Rouge Française, Médecins Sans Frontières, Médecins du Monde, Handicap International, Première Urgence Internationale ou encore Solidarités International, cette solution brevetée a été conçue pour des populations n’ayant pas accès à l’eau potable. « Nous avons développé des purificateurs d’eau familiaux et autonomes qui ont vocation à remplacer des infrastructures communautaires plus lourdes. Utilisant des membranes d’ultrafiltration avec un système de rétro lavage intégré, ils sont 100 % mécaniques. Ainsi, ils ne nécessitent ni énergie, ni adjonction de produits chimiques. Réparables et recyclables, ils peuvent potabiliser 120 litres d’eau à l’heure sur une durée d’au moins cinq ans », détaille David Monnier. En comparaison, la durée de vie moyenne d’un puits est de quatre ans.

30 % de la population mondiale sans eau potable

Pour mettre au point son purificateur, les deux associés de Fonto de Vivo, qui n’emploient pas de salariés, ont travaillé avec des chercheurs de la faculté d’Angers et cherchent à nouer des accords de recherche en Europe pour étendre leur gamme. Pour l’heure, l’entreprise nantaise a mené à bien, en septembre 2019, une levée de fonds, dont elle ne communique pas le montant, auprès du Crédit Agricole Atlantique Vendée et de Litto Invest, un fonds géré par Go Capital. Ces ressources ont servi à financer l’industrialisation du produit. Fabriqués par MTO Plastics à Aizenay en Vendée, les purificateurs sont 100 % Made in France, y compris les membranes de filtration. En 2020, Fonto de Vivo disposera ainsi d’une capacité de production de 10 000 purificateurs par mois pour une commercialisation qui doit débuter à la fin du mois de mars.

Le marché ciblé est celui des ONG d’urgence et de développement, des associations, des personnes n’ayant pas accès à l’eau potable et, enfin, des fondations d’entreprise. La société Natarys, installée à Plessé en Loire-Atlantique, qui conçoit les fontaines H2Origine pour commercialiser de l’eau en vrac dans les supermarchés, s’apprête ainsi à lancer un fonds de dotation. Celui-ci pourrait être intéressé par les purificateurs Orisa. « Nous sommes une entreprise à impact social et écologique. S’il est important que nous devenions rentables, notre principale ambition n'est pas de gagner des millions. Notre but est d'imposer nos modèles sur un marché sans véritable leader et de développer plusieurs systèmes, toujours dans le domaine de l’eau, pour répondre au défi que représente l’accès à l’eau potable. En 2020, sur notre planète, plus de deux milliards de personnes, soit 30 % de la population mondiale n’y ont pas accès », conclut David Monnier.

David Monnier et Antony Cailleau ont fondé Fonto de Vivo qui commercialise des purificateurs d'eau familiaux et autonomes.
David Monnier et Antony Cailleau ont fondé Fonto de Vivo, qui commercialise des purificateurs d'eau familiaux et autonomes. — Photo : Fonto de Vivo

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail