Saint-Nazaire

Naval

Fincantieri signe le rachat des chantiers navals pour 80 millions d’euros

Par La rédaction, le 19 mai 2017

Le constructeur italien a signé ce vendredi son contrat d’achat d’actions pour l’acquisition de 66,66% du capital social de STX France. Montant de la transaction : 79,5 millions d’euros. Il faudra attendre encore au moins quelques semaines avant que le pacte d’actionnaire soit entériné et opérationnel.

Photo : Stéphane Vandangeon Le journal des Entreprises

Un mois presque jour pour jour après sa première visite sur les chantiers navals de Saint-Nazaire, Giuseppe Bono, P-dg de Fincantieri a signé officiellement à Séoul le contrat d’achat d’actions pour l’acquisition de 66,66% du capital social de STX France. Montant de la transaction : 79,5 millions d’euros. Il faudra attendre encore au moins quelques semaines avant que le pacte d’actionnaire soit entériné et opérationnel.

Un pacte d'actionnaires verrouillé pour huit ans

Car Fincantieri doit encore négocier avec l'Etat français pour la finalisation de l'accord d'actionnaires. Le gouvernement a deux mois pour exercer son droit de préemption. Selon l’accord passé le 12 avril dernier, Fincantieri va reprendre 48% du capital des chantiers navals, mais il devra rester minoritaire pendant huit ans. L’Etat conservera 33% du capital ainsi que son droit de veto. Le constructeur militaire DCNS entre à hauteur de 12%. Et La Fundazione CR Trieste, un investisseur italien indépendant a signé pour prendre 7% du capital.

"Créer un leader mondial"

Le constructeur italien s’est réjoui, dans un communiqué, de cette nouvelle étape vers la reprise des chantiers navals : « Grâce à ce partenariat industriel, Fincantieri et STX France créeront un leader mondial dans tous les secteurs de l'industrie de la construction navale de haute technologie. La complémentarité parfaite des activités et des produits de croisière Fincantieri et STX France permettrait aux deux entreprises de desservir tous les clients et marchés finaux et de générer de la valeur non seulement pour les actionnaires, mais aussi pour les salariés et les réseaux de sous-traitants respectifs », précise le groupe dans un communiqué. 

Beaucoup moins enthousiastes, les syndicats de STX France réunis en comité d’entreprise hier, ont rendu un avis négatif sur le projet de reprise. Un avis consultatif qui ne remet pas en cause la procédure en cours.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition