Loire-Atlantique

Aéronautique

Fin du programme A380 : quelles conséquences pour Airbus à Nantes et Saint-Nazaire ?

Par Caroline Scribe, le 19 février 2019

L'avionneur européen Airbus a annoncé l'arrêt du programme A380 d'ici à 2021, faute de commandes suffisantes du gros porteur. Les sites d'Airbus à Nantes et Saint-Nazaire seront impactés.

Airbus A380
Le groupe Airbus a décidé en février 2019 de stopper le programme A380. — Photo : CC0

Les livraisons de l'A380 cesseront en 2021 : c'est ce qu'a annoncé le groupe Airbus le 14 février 2019, suite à la décision de la compagnie aérienne Emirates de réduire ses commandes du plus gros avion de transport civil de passagers. L'avionneur européen basé à Toulouse a indiqué que 3 000 à 5 000 emplois pourraient être affectés d'ici à trois ans par l'arrêt de ce programme.

En Loire-Atlantique, les sites de Nantes et Saint-Nazaire fabriquent des éléments pour l'A380. À Nantes, une centaine de salariés travaillent sur le caisson central de voilure, les entrées d'air de réacteur, le radôme et les ailerons. À Saint-Nazaire, ce sont 160 personnes qui assemblent les tronçons avant et centraux des gros porteurs.

Redéploiement des effectifs sur l'A320 et l'A350

La priorité pour les deux sites est d'honorer les livraisons restantes en temps et en heure, soit 14 gros porteurs pour la compagnie Emirates et trois pour la compagnie japonaise ANA, représentant un peu plus d'un an de production.

« Le déploiement des effectifs vers les autres programmes A320 et A350 interviendra ensuite, ces programmes bénéficiant d'une croissance des cadences permanentes. Ce redéploiement fera l'objet de discussions dans les prochaines semaines et sera facilité par la pluri-compétences significative des équipes A380 », indique-t-on chez Airbus.

Airbus A380
Le groupe Airbus a décidé en février 2019 de stopper le programme A380. — Photo : CC0