Nantes

Réseaux

Interview Facebook : « Nous voulons connecter les 3 milliards de personnes qui travaillent dans le monde »

Entretien avec Julien Lesaicherre

Interview de Julien Lesaicherre, responsable pour la région EMEA de Workplace, le réseau social pour les entreprises développé par Facebook. Il était le 8 juin l'invité du festival nantais Web2day pour animer une conférence sur ce réseau social professionnel lancé en octobre dernier.

Le Journal des Entreprises, l'économie en régions — Photo : Le Journal des Entreprises

Le Journal des entreprises : Pourquoi avoir accepté d'animer une conférence à Web2day, le festival nantais du numérique (7-9 juin) ?

Julien Lesaicherre : « Le Web2day devient une institution, un événement "tech" sur la carte de France. À Nantes, il y a une scène qui devient de plus en plus active. Le temps où tout se passait à Paris est révolu. Ce passage à Nantes est aussi l’occasion de rencontrer la société iAdvize, avec qui nous développons des relations, ainsi que de discuter avec une autre société, Lengow. »

Vous êtes venu présenter Workplace, un nouveau réseau social pour les entreprises lancé par Facebook en octobre dernier. En quoi cela consiste ? 

J.L. : « C’est un nouvel outil de communication en interne. Chez Facebook, nous l’utilisons depuis 2011. On ne s’envoie plus de mails, on discute via des messageries instantanées professionnelles que l'on appelle workchats, l’équivalent de la messagerie Messenger pour les entreprises. »

Il s'agit d'un Facebook version professionnelle en quelque sorte ? 

J.L. : « Oui, Facebook pour l’interne de l’entreprise. Beaucoup d’employés utilisent l’intranet ou l’email. Or, quel est le niveau d’efficacité d’un message quand on l’envoie par mail à 1.000 personnes et que l’on ne reçoit pas de réponses en retour ? 14.000 entreprises utilisent actuellement Workplace, comme Danone, Booking.com mais aussi le groupe Bel ou encore le Nantais iAdvize, qui a même été l’un des premiers béta testeurs. »

Comment cela fonctionne-t-il ? 

J.L. : « Le gens créent des groupes de discussion avec leurs collègues sur lesquels ils peuvent échanger. Il est aussi possible de créer des multigroupes pour discuter avec d’autres entreprises d’un projet commun. Comme avec Messenger, ils peuvent discuter en messagerie instantanée sur Workchat. »

Vous avez aussi développé une plateforme de bots, ces petits programmes conçus pour exécuter automatiquement des tâches, sans intervention humaine, sur Workplace... 

J.L. : « Oui, en interne, chez Facebook, nous en avons des centaines ! Il y a un bot pour demander ses congés, un autre pour réserver une salle de réunion disponible etc. Les entreprises peuvent les intégrer aux groupes ou aux fils de messagerie pour automatiser les tâches. »

Workplace est-il payant ? 

J.L. : « Workplace est accessible pour tous et gratuit jusqu’à fin septembre. Il y a une version standard gratuite. Il sera ensuite payant en fonction du nombre de personnes qui l'utilisent. On veut connecter les 3 milliards de personnes qui travaillent dans le monde. »

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture