Agroalimentaire

Even investit de nouveau massivement

Par Isabelle Jaffré, le 05 avril 2017

La coopérative laitière bretonne prévoit plusieurs gros investissements dans ses usines de l’Ouest. 24 millions d’euros sur quatre ans pour ses beurreries de Loire-Atlantique et du Finistère ; 22 millions d’euros en deux ans pour la production d’emmental et 2 millions d’euros pour un labo à Créhen.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Forte d’une année stable au plan de son chiffre d’affaires (2,1 milliard d’euros) et de bons résultats de ses divisions services et distributions, la coopérative laitière de Ploudaniel, Even, annonce de gros investissements à venir. 24 millions d’euros sont notamment prévus sur quatre ans pour moderniser ses deux beurreries de Landerneau et Ancenis. « Chacune faisait un peu de tous les produits. Les travaux, qui débuteront en même temps pour les deux sites, en plus d’une modernisation des outils, va nous permettre de mieux segmenter la production », explique Guy Le Bars, président du conseil d’administration d’Even.

Autre investissement important : 22 millions sur deux ans qui devrait permettre, là-aussi, une meilleure segmentation de la production, d’emmental cette fois, sur le site de Ploudaniel. Enfin, la nouvelle usine de poudre de lait de Créhen, qui devrait être opérationnelle au second semestre, va se voir équipé d’un nouveau laboratoire pour un montant de deux millions d’euros. « L’objectif est e passer de 900 à 2 000 analyses par jour », indique Christian Couilleau, le DG d’Even.

2016 : année « rude mais satisfaisante »

Avec une année 2016 chahutée sur le marché du lait, avec, toujours, les conséquences de la fin des quotas laitiers, Even s’en sort bien. Le chiffre d’affaires du groupe s’élève à 2,1 milliards d’euros, stable par rapport à 2015. Le chiffre d’affaire de la coopérative est lui, cependant en recul, passant de 272,2 à 240 millions d’euros, avec un résultat stable (15,4 en 2015 ; 15,9 millions d'euros en 2016).

Les bons résultats des branches distribution et services, notamment, du groupe ont cependant permis d’assurer un retour sur résultat aux producteurs de lait adhérents de 19 euros les 1 000 litres. « Du jamais vu », souligne le DG. Les années précédentes, le retour était de 8,5 ou de 12 euros les 1 000 litres. « C’est un coup de pouces lié à l’environnement. Difficile pour les producteurs mais porteur sur nos activités. 2016 amène un sentiment double. L’année a été rude et on est vigilant sur l’état de nos adhérents ; mais il y a une satisfaction sur les activités, qui permettent ce retour de 19 euros les 1 000 litres. »

2016 marquera aussi le passage de la coopérative au-dessus des 6 000 salariés. « Depuis quelques années, nous sommes en moyenne à 100 créations d’emplois nettes par an », se félicite le DG de l’entreprise qui arrive désormais au neuvième rang des employeurs bretons (centres de décisions en Bretagne).

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.