Vendée

Agroalimentaire

Europe Snacks valorise ses graisses usagées

Par Adrien Borga, le 14 février 2018

Le sous-traitant vendéen spécialisé dans la fabrication de biscuits apéritifs travaille sa responsabilité sociétale (RSE). Il a co-investi dans une unité de méthanisation avec un agriculteur local pour valoriser ses graisses usagées.

De gauche à droite, Franky Renaud et Jean-Pierre Renaud représentant la société Ren'Bocc ont signé un accord de partenariat avec Jean-Louis Roger, directeur industriel d'Europe Snacks. En arrière-plan Nicolas Eymeoud, directeur général d'Europe Snacks.
De gauche à droite, Franky Renaud et Jean-Pierre Renaud représentant la société Ren'Bocc ont signé un accord de partenariat avec Jean-Louis Roger, directeur industriel d'Europe Snacks. En arrière-plan Nicolas Eymeoud, directeur général d'Europe Snacks. — Photo : Adrien Borga Le Journal des entreprises

En échange de ses 340 tonnes annuelles de graisses usagées, Europe Snacks (113 millions d'euros de CA en 2017, 500 salariés) va récupérer des calories qui vont servir à chauffer l'eau nécessaire au nettoyage de ses ateliers. C'est de manière concrète l'objet du partenariat qui a été signé début février entre une exploitation agricole, la société Ren'Bocc, et l'entreprise agroalimentaire vendéenne spécialisée dans la fabrication de biscuits apéritifs.

L'unité de méthanisation qui va servir à cette transformation est située non loin de l'usine de Saint-Denis-la-Chevasse, sur l'exploitation agricole de Jean-Pierre et Franky Renaud, qui portent financièrement la plus grande part de l'investissement nécessaire à ce projet (1 million d'euros environ). Europe Snacks de son côté a investi 200 000 euros, notamment pour rénover son circuit d'eau et investir dans une cuve qui conserve l'eau à 80°. L'unité de méthanisation a été mise en route fin janvier 2018 et sera pleinement opérationnelle au cours du deuxième trimestre.

Plus de RSE, moins de consommation de gaz

Les graisses usagées d'Europe Snacks ajoutées aux effluents agricoles servent, par le biais de la méthanisation, à produire de l'électricité injectée dans le réseau et à produire de la chaleur par le biais, cette fois-ci, de l'eau de refroidissement du générateur électrique. « C'est un pur projet de responsabilité sociétale de l'entreprise. Cela nous permet d'avoir un lien plus fort avec notre territoire, détaille Jean-Louis Roger, directeur industriel d'Europe Snacks, qui a supervisé l'opération. Les graisses usagées étaient auparavant traitées par une filière de recyclage classique. Les études nous ont montré que cette opération était à l'équilibre financier. Nous rachetons les calories le même prix que le gaz que nous utilisions pour chauffer l'eau. Nous faisons donc baisser notre consommation de gaz. »

Outre la consommation de gaz qui baisse, l'entreprise limite aussi la circulation des camions chargés de collecter les graisses.

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail