Nantes

Informatique

Interview Epitech Nantes : « 75% de nos étudiants sont embauchés en CDI avant la fin de leurs études »

Entretien avec Aymeric Fouchault, directeur pédagogique d’Epitech Nantes

Propos recueillis par Caroline Scribe - 04 décembre 2018

Epitech est une école d’informatique qui forme en 5 ans après-bac des professionnels du secteur. Créée en 1999 à Paris, Epitech est implantée depuis 2007 à Nantes, où son campus accueille 200 étudiants. Aymeric Fouchault, directeur pédagogique d’Epitech Nantes, expose les spécificités de sa formation.

Aymeric Fouchault, directeur pédagogique d'Epitech Nantes.
Aymeric Fouchault, directeur pédagogique d'Epitech Nantes. — Photo : Epitech

De nombreuses écoles d’informatique sont apparues sur le marché ces dernières années. Qu’est-ce qui différencie Epitech de la concurrence ?

Aymeric Fouchault : Epitech s’adresse à des jeunes passionnés par l’informatique et les nouvelles technologies, mais pas forcément adaptés au système scolaire traditionnel. Nous recrutons des profils orientés métier, terrain. Cela ne signifie pas que nous ne sommes pas exigeants sur la qualité du travail ou la ponctualité. Mais nous avons mis au point une pédagogie spécifique, par projets et par pairs. Nous fonctionnons selon un modèle éducatif collaboratif dans lequel l’étudiant joue un rôle actif dans son apprentissage et l’école apporte une pédagogie innovante dispensée par des pairs. Concrètement, cela se traduit par l’interdiction du travail à la maison pour bien séparer temps professionnel et temps personnel. En revanche, l’école est ouverte 7 jours sur 7, 24 heures sur 24. Nous avons une coach professionnelle qui, dès la première année, accompagne nos étudiants sur des problématiques, comme le leadership, le travail en groupe, la prise de parole en public… Nous ne voulons pas seulement former des experts en informatiques mais aussi des professionnels, doués de qualités humaines et relationnelles. C’est important pour bien s’intégrer en entreprise.

Justement comment la formation intègre-t-elle la dimension entrepreneuriale ?

A. F. : L’entreprise est présente tout au long du parcours de l’étudiant. Sur une scolarité de cinq ans, l’étudiant passe la moitié de son temps en entreprise. À partir de la deuxième année, nous libérons deux jours par semaine pour que nos étudiants travaillent sur des projets innovant en entreprise ou se lancent dans l’entrepreneuriat. De fait, nous avons de plus en plus d’étudiants qui sont auto- entrepreneurs ou créent des start-up. Et puis, nous avons un taux d’insertion de 100 % de nos étudiants. 75 % d’entre eux sont même recrutés en CDI avant d’être diplômés. Les entreprises les sourcent de plus en plus tôt, parfois dès la troisième année. Elles nous demandent également des conseils sur la façon de les attirer… Prochainement, nous allons d’ailleurs nous ouvrir aux contrats de professionnalisation pour mieux répondre aux besoins des entreprises.

Comment intervenez-vous dans l’écosystème nantais, réputé très actif ?

A. F. : Notre approche pédagogique et notre philosophie encouragent les étudiants à développer leur vie professionnelle en dehors de l’école, à sortir du milieu académique. C’est pourquoi nous participons à différents événements nantais, tels que le Devfest (festival de développeurs), le Web2day (festival digital international), le startup weekend (découvrir le monde de l’entrepreneuriat en accéléré le temps d’un week-end). Mais également à des hackathons comme la Global Game Jam (48 heures pour créer un jeu vidéo en équipe) et le Google Hash code (4 heures pour répondre à un problème d’ingénierie de la vie de Google). Nous ouvrons régulièrement nos locaux à des entreprises et des associations pour des conférences ou des ateliers sur la blockchain, le deep learning…

Aymeric Fouchault, directeur pédagogique d'Epitech Nantes.
Aymeric Fouchault, directeur pédagogique d'Epitech Nantes. — Photo : Epitech

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture