Sport

Eliot Daguillon reprend Daga Concept et met la cryothérapie au service des sportifs

Par Caroline Scribe, le 17 décembre 2019

Créée en 2008 par Philippe Daguillon, ancien kiné du FC Nantes, la société Daga Concept commercialise le Cryobain, une baignoire mettant la thérapie par le froid au services des sportifs de haut niveau. Eliot Daguillon, le fils du fondateur, reprend le flambeau avec de nouveaux projets.

Eliot Daguillon (à gauche) et Frédéric Michalak, rugbyman et président du salon Sport Unlimitech à Lyon.
Eliot Daguillon (à gauche) et Frédéric Michalak, rugbyman et président du salon Sport Unlimitech à Lyon. — Photo : Daga Concept

Avec la professionnalisation du sport, la compétition se fait plus intense. Les sportifs ont besoin de récupérer rapidement entre deux épreuves. Pour accélérer ce processus, les bienfaits de la cryothérapie sont connus : l’eau glacée calme les douleurs musculaires et articulaires, aide à lutter contre la fatigue, draine les toxines, stimule la circulation sanguine, procure une sensation de bien-être… C’est pourquoi, l’entourage sportif des joueurs les incite à s’immerger dans de grandes poubelles remplies de glaçons après les matches. Problème de cette technique, la température n’est pas stable et nécessite des manipulations malcommodes. Philippe Daguillon, alors kiné du FC Nantes, conscient des bienfaits de la cryothérapie, réfléchit alors à une solution fonctionnelle facilitant la récupération des sportifs de haut niveau. Associé à deux partenaires locaux, l’un implanté en Vendée, l’autre à Saint-Brévin (44), il imagine alors le cryobain, une baignoire compacte, équipée d’un groupe réfrigérant permettant de régler la température de l’eau entre 8 et 12°. Il crée en 2008 la société Daga Concept qui assemble, commercialise et installe cet équipement. Après son décès en mars 2018, son fils Eliot Daguillon fait le choix de reprendre l’entreprise début 2019 pour poursuivre l’aventure initiée par son père.

Nouveaux marchés

Sur son premier exercice, le jeune repreneur a réalisé les meilleurs résultats de la société avec 12 ventes qui ont généré un chiffre d’affaires de 140 000 euros. « Conçu à l’origine pour le sport de haut niveau et plus spécialement le football, j’ai trouvé de nouveaux marchés dans d’autres sports, comme le basket, le handball ou encore le tennis », explique le repreneur. Le cryobain a ainsi équipé les Internationaux de France de tennis, le tournoi de Monaco et, plus récemment, la Coupe Davis à Madrid. La technologie a également séduit de nouvelles cibles : des salles de sport souhaitant proposer un service complémentaire et se démarquer de la concurrence en proposant un parcours sportif complet, de l’échauffement à la récupération, ainsi que des centres spécialisés axés sur la récupération et la rééducation.

S’inscrire dans les grands événements sportifs

« Conçu pour une personne, l’appareil répond actuellement plutôt aux problématiques du sport individuel. je suis à la recherche d’un équipement répondant aux besoins d’effectifs plus importants et qui soit mobile. Avec deux à trois matches par semaine, les stages de préparation, etc., les équipes se déplacent beaucoup. Le matériel doit pouvoir suivre », expose Eliot Daguillon. L’autre axe de développement de la société passe par l’anticipation des grands événements sportifs pour en être partie prenante. « Ce qui me fait rêver, c’est Paris 2024 », confie le jeune dirigeant.

Eliot Daguillon (à gauche) et Frédéric Michalak, rugbyman et président du salon Sport Unlimitech à Lyon.
Eliot Daguillon (à gauche) et Frédéric Michalak, rugbyman et président du salon Sport Unlimitech à Lyon. — Photo : Daga Concept

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail