Loire-Atlantique

Réseaux économiques

Élections CCI Nantes Saint-Nazaire : la liste Entrepreneurs en action menée par Yann Trichard livre son programme

Par Caroline Scribe, le 11 octobre 2021

Construit depuis fin août par une centaine de chefs d'entreprise réunis en ateliers de travail collaboratifs, le programme de la liste Entrepreneurs en action, conduite par le président sortant Yann Trichard en vue des élections à la CCI Nantes Saint-Nazaire, a été dévoilé.

Yann Trichard, président de la CCI Nantes Saint-Nazaire et tête de liste des "Entrepreneurs en action" aux élections de novembre 2021.
Yann Trichard, président de la CCI Nantes Saint-Nazaire et tête de liste des "Entrepreneurs en action" aux élections de novembre 2021. — Photo : Syd

Candidat à sa réélection à la tête de la CCI Nantes Saint-Nazaire, le président sortant Yann Trichard mène une liste d’union des organisations patronales (CPME-Medef-U2P), qui se veut représentative des différentes catégories d’adhérents. Baptisée "Entrepreneurs en action", cette liste, qui comporte 25 femmes sur 60 membres, a été renouvelée à 60 % par rapport à la précédente mandature. Rédigé collectivement par plus de 100 entrepreneurs, le programme s’articule autour des transitions environnementales, sociétales, numériques, du développement des entreprises et de l’esprit d’entreprendre, ainsi que de la sécurité.

Création d’un fonds à impact et d’une plateforme d’appels d’offres privés

Au chapitre des transitions environnementales, plusieurs idées fortes ont émergé à la faveur de cette réflexion collective. La première porte sur la création d’un fonds à impact ayant pour objectif de soutenir, via des tickets de 50 000 à 100 000 euros, une dizaine de projets privés emblématiques, ayant un impact social et environnemental mesurable. Pour renforcer le club "stratégie achat" et promouvoir l’économie locale, une plateforme d’appels d’offres privés serait créée à l’attention exclusive des entreprises du département. Pour montrer l'exemple, la CCI augmentera, pour sa part, de 50 % le critère "environnemental" dans les appels d’offres qu’elle émet.

Enfin, la CCI envisage de faire évoluer sa gouvernance pour attribuer à la Loire une voix au sein de son assemblée. À charge pour son représentant d’intégrer systématiquement l’intérêt stratégique de l’écosystème de la Loire face dans les choix effectués.

Avec l’objectif qu’aucun dirigeant ne reste isolé, une action prévoit de coconstruire 15 projets avec les Chambres des Métiers et de l’Artisanat, et de l’Agriculture de Loire-Atlantique sur les thématiques de l’emploi, de la formation, de la RSE et du numérique au profit des TPE et des autoentrepreneurs

Numérique, innovation et industrie du futur

Le numérique et l’innovation occupent une bonne place dans ce programme qui prévoit notamment la création d’un Observatoire du numérique en relation avec ADN Ouest et la Cantine. Un effort important sera mené pour accompagner dans leur digitalisation 200 artisans et commerçants par an. En collaboration avec Atlanpole, un portail, physique et digital, unique sera mis en place pour accueillir et orienter vers les bonnes ressources les entreprises désireuses d’innover.

La CCI se positionne également sur les filières d’avenir pour le territoire. Elle se propose de créer et d’animer un cluster santé avec un village d’entreprises implanté au cœur du futur quartier de la santé. Elle souhaite également développer et animer la filière hydrogène en Loire-Atlantique. Pour accompagner l’industrie du futur, sont envisagées les créations d’une "robotics road" en lien avec le pôle EMC2, l’IRT Jules Verne et des industriels comme Yaskawa et d’une "cyber road" en connexion avec les acteurs du digital et de Thales à Cholet. Nouveau également, un fonds d’investissement industriel abondé par des industriels du territoire et animé, mais non financé, par la CCI serait créé pour soutenir l’évolution des entreprises du territoire vers l’industrie du futur.

Entrepreneuriat féminin et transmission d’entreprise

D’autres actions prioritaires ciblent le développement de l’entrepreneuriat féminin, la transmission d’entreprise avec la création d’un parcours cédant, le recrutement et l’emploi avec la création d’une base de partage de CV, mutualisant les compétences rares… À noter également la proposition d’un grand chantier de réflexion sur l’attractivité des centres-villes et centres-bourgs ou encore l’hybridation des zones d’activités et industrielles pour favoriser la sécurité passive par l’implantation de logements

Pour financer ce programme ambitieux malgré des dotations en baisse, la CCI Nantes Saint-Nazaire dit avoir rationalisé son parc immobilier. "Nous avons gagné 1 500 m² de surfaces utiles, ce qui contribue à payer le salaire de nos 150 salariés", indique Yann Trichard. A titre d’exemple, les locaux de l’ancien World Trade Center sont loués à Microsoft et le bail pour la location de l’ancienne école de design, qui devait initialement être vendue, sera signé très prochainement. La CCI a, par ailleurs, développé son offre de services payants.

Yann Trichard, président de la CCI Nantes Saint-Nazaire et tête de liste des "Entrepreneurs en action" aux élections de novembre 2021.
Yann Trichard, président de la CCI Nantes Saint-Nazaire et tête de liste des "Entrepreneurs en action" aux élections de novembre 2021. — Photo : Syd

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail