Industrie

Eiffel Industrie : Opération diversification

Par Simon Janvier Eiffel Industrie Marine, le 08 mars 2013

Navale Eiffel Industrie Marine n'est pas qu'un chantier naval. Depuis la reprise de SNM, l'entreprise a largement diversifié ses activités vers l'industrie et les EMR.
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

En reprenant le chantier naval Saint-Nazaire Marine (SNM) en sérieuses difficultés en 2009, Eiffel Industrie faisait le pari de la diversification. Un pari qui semble aujourd'hui porter ses premiers fruits. Eiffel Industrie Marine, filiale du groupe Eiffage, n'est plus désormais uniquement un chantier de réparation navale mais s'est également positionné dans la sous-traitance industrielle, notamment dans les secteurs de la pétrochimie et de la sidérurgie. « Même si la concurrence étrangère, espagnole notamment, est féroce dans la réparation navale, cela reste une activité majeure pour nous. Elle représente 50 % de notre activité. Mais nous y avons ajouté des compétences. Outre la chaudronnerie et la tuyauterie, nous sommes maintenant présents dans l'électricité, l'agencement et la gestion de projet », explique Romuald Poirat. Autant de compétences qui permettent à Eiffel Industrie Marine, qui emploie 600 salariés dans le grand Ouest, dont 400 dans le bassin nazairien, de se positionner dans le secteur offshore. Eiffel réalise ainsi actuellement les études en matière d'aménagement et de tuyauterie pour une base de vie destinée au groupe Total au Nigéria. Le projet nécessite 500 millions d'euros d'investissement.




Perspectives dans l'éolien

Les énergies marines renouvelables constituent un autre axe développement pour Eiffel Industrie. L'entreprise se positionne sur la réalisation des fondations d'éoliennes, pieux et jackets, pour laquelle elle a signé un accord avec Iberdrola. Un site dédié à cette activité devrait voir le jour. « Cela pourrait être à Brest, Cherbourg, ou ailleurs », indique Romuald Poirat. Sur ce marché des fondations à jacket et de monopieux, Eiffel Industrie entend également se positionner auprès de STX. « La diversification et notre nouvelle offre nous ont permis de remonter l'activité. Maintenant, nous sommes un nouvel entrant et on doit encore faire savoir que l'on a élargi nos compétences », note le dirigeant.




(Saint-Brévin) Directeur régional ; Romuald Poirat 600 salariés CA : 30 M€ 02 40 45 39 39

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition