Nantes

Transport

Easyjet inaugure sa base nantaise

Par Caroline Scribe, le 04 avril 2019

Implantée à Nantes depuis 2008, Easyjet y a inauguré sa première base dans le Grand Ouest de la France. La compagnie aérienne britannique a l'ambition d'accueillir 100 000 passagers supplémentaires grâce à cette nouvelle implantation dans l'Hexagone.

Easyjet a inauguré à Nantes sa 7ème base en France.
Easyjet a inauguré à Nantes sa 7ème base en France. — Photo : Easyjet

Comme elle l'avait annoncé à l'automne, la compagnie aérienne low-cost britannique Easyjet a inauguré à Nantes sa première base dans le Grand Ouest de la France. L'aéroport de Nantes-Atlantique accueille désormais trois A 320 de la compagnie, équipés chacun de 186 sièges.

110 recrutements

Ces avions seront opérés par 110 personnels de la compagnie (dont 40 postes de pilotes et plus de 70 postes de personnels de cabine), recrutés localement, en partenariat avec la CCI de Nantes Saint-Nazaire qui a accueilli les sessions de recrutement. Ces salariés sont hébergés dans des bureaux spécialement construits pour eux en bord de piste.

Nantes reste cependant la plus petite des sept bases françaises d'Easyjet, derrière Paris, Lyon (8 avions), Nice (5 avions) et, plus récemment Bordeaux et Toulouse (4 avions chacune). « Nous sommes prêts à développer notre nouvelle base nantaise dans les années à venir. Mais, pour cela, nous attendons de voir comment évolue le marché et s'il y aura assez de place pour nous en fonction de l'aménagement de l'aéroport », indique Reginald Otten, directeur adjoint d'Easyjet pour la France.

Optimisation des lignes d'affaires

Depuis le début de son activité à Nantes en 2008 avec une liaison vers Genève, Easyjet a transporté 6,5 millions de passagers. En 2019, la compagnie accroît ses capacités à Nantes de 37%, pour un total de 2 millions de sièges disponibles. Avec l'ouverture de 14 nouvelles lignes, ce sont désormais 27 destinations qui sont desservies. Les voyageurs d'affaires, qui représentent 20% des passagers d'Easyjet à Nantes et même 27% sur les lignes intérieures, bénéficieront d'une optimisation de ces lignes. Ils pourront ainsi effectuer des aller-retours dans la journée vers Lyon, Nice ou Toulouse.

« Cette année, nous basons trois A320 à Nantes avec l'objectif d'atteindre 25% de parts de marché, soit 1,8 million de passagers transportés. Notre investissement à Nantes profitera directement à l'économie locale avec 110 emplois directs et des milliers d'autres emplois indirects », annonce Johan Lundgren, directeur général d'Easyjet qui, en partenariat avec le Conseil Régional de Tourisme, va assurer la promotion de la destination nantaise à partir de l'automne.

Incertitudes liées au Brexit ?

Si la compagnie britannique ne devrait pas être impactée par la restriction du survol de la ville de Nantes la nuit, la quasi totalité de ses vols étant opérés avant 22h30, les incertitudes qui entourent le Brexit posent davantage de questions. «Depuis deux ans, nous nous sommes préparés à tous les scenarii du Brexit et nous avons l'assurance de pouvoir continuer à voler quelle qu'en soit l'issue », affirme Johan Lundgren. En revanche, l'attentisme engendré par le Brexit pourrait freiner les touristes britanniques dans leurs projets de voyage.

Easyjet a inauguré à Nantes sa 7ème base en France.
Easyjet a inauguré à Nantes sa 7ème base en France. — Photo : Easyjet

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture