Loire-Atlantique

Industrie

Duarib prend de la hauteur grâce à la réalité augmentée

Par Amandine Dubiez, le 20 février 2020

Duarib, une PME de Saint-Philbert de Grand Lieu qui fabrique des échafaudages prend de la hauteur sur la concurrence en s’équipant d’une application de réalité augmentée.

Avec son application AR Duarib, la PME de Philbert de Grand Lieu permet à ses clients de visualiser en 3D les échafaudages qu'elle voudrait installer.
Avec son application AR Duarib, la PME de Philbert de Grand Lieu permet à ses clients de visualiser en 3D les échafaudages qu'elle voudrait installer. — Photo : DUARIB

Un échafaudage dans son smartphone, capable de bouger d’un simple touché du doigt, de passer les portes mais aussi de porter un homme… C’est en quelque sorte ce que propose la PME Duarib (88 salariés) basée à Saint-Philbert-de-Grand-Lieu. Cette désormais filiale, depuis 2016, du groupe américain Werner Co (1, 2 Md€ de CA, 4 500 salariés), qui fabrique du matériel de travail en hauteur comme des échafaudages ou des plateformes individuelles, vient de faire un grand pas en avant dans sa stratégie digitale en développant une application de réalité augmentée.

Elle permet de projeter en 3D l’échafaudage souhaité par le client dans son environnement. Cela permet de vérifier si la structure correspond à la taille souhaitée, si elle peut passer les portes ou si elle est adaptée à aux salariés. Avec cette application, Duarib s’adresse aux acteurs du BTP qui représentent la moitié de sa clientèle. Mais aussi aux commerces, aux restaurants de proximité et à toutes les structures dans lesquelles il existe du travail en hauteur. Pour se conforter au Code du travail, elles doivent s’équiper de matériels pour assurer la sécurité de leurs salariés. « Tout professionnel peut être une cible, même un boulanger doit s’équiper, ou un petit commerce pour la mise en rayon », résume Christophe Aubry, directeur général délégué de Duarib. Jusqu’ici, pour les convaincre, la PME devait prêter du matériel pour tester. Une prospection qui s’avérait coûteuse et pas des plus fructueuse, d’autant plus que le matériel devait être bien souvent être adapté en sur-mesure pour le client qui devait faire son choix parmi plus de 750 produits. « Il fallait prêter du matériel plusieurs fois pour convaincre », constate le dirigeant.

Trois ans pour développer la technologie

Désormais, Duarib propose simplement au client de télécharger son application gratuite AR Duarib. C’est Anne-Elise Pillet, directrice marketing qui a eu l’idée de ce projet, il y a trois ans. Elle cherchait une solution numérique qui permette aux clients de visualiser ses produits. « Au départ, on s’intéressait à la réalité virtuelle mais on s’est rendu compte que cela ne correspondait à ce que l’on cherchait. On a vu une dizaine de start-up, on a été voir des salons », se souvient-elle. C’est finalement au Laval Virtual, le salon de la réalité virtuelle, qu’elle découvre la réalité augmentée. « Mais la technologie n’était pas assez avancée, on a donc attendu un peu qu’Apple et Google développent des meilleures versions ». Il y a un an, elle choisit de travailler avec Piro et CIE, un petit éditeur de logiciel basé aux Sables d’Olonne pour développer l’application pour un investissement 60 000 euros.

L’application rend aujourd’hui service aux distributeurs et aux loueurs de magasins réservés aux professionnels qui peuvent proposer aux clients les échafaudages Duarib, sans avoir à aller chercher un exemplaire dans leurs stocks, quand bien même ils en auraient.

« Ce n’est pas un one shot, on a pris une longueur d’avance sur nos concurrents », assure Anne-Elise Pillet. L’innovation développée en local a d’ores et déjà été repérée par la maison mère américaine qui envisage de généraliser l’utilisation de la technologie à ses filiales situées aux États-Unis.

Avec son application AR Duarib, la PME de Philbert de Grand Lieu permet à ses clients de visualiser en 3D les échafaudages qu'elle voudrait installer.
Avec son application AR Duarib, la PME de Philbert de Grand Lieu permet à ses clients de visualiser en 3D les échafaudages qu'elle voudrait installer. — Photo : DUARIB

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail