Loire-Atlantique

Industrie

Des prises de commandes jamais égalées pour Manitou

Par Cyril Raineau, le 04 mars 2022

Le groupe d’Ancenis (Loire-Atlantique) Manitou annonce un chiffre d’affaires et un résultat net en forte progression en 2021. Une année "marquée par une forte dynamique commerciale", se félicite le directeur général du géant de la manutention.

Manitou compte plus de 4 500 collaborateurs à travers le monde.
Manitou compte plus de 4 500 collaborateurs à travers le monde. — Photo : Manitou

Des investissements de 70 millions d’euros destinés à développer ses deux sites en Amérique du Nord, une enveloppe de 460 millions d’euros pour dessiner l’avenir jusqu’en 2025, une transformation de l’entreprise dans ses activités pour répondre à sa démarche de réduction de moitié de ses émissions de carbone à l’horizon 2030 : le groupe Manitou, dont le siège est implanté à Ancenis (Loire-Atlantique), voit l’avenir avec sérénité.

Ses perspectives sont confortées par les résultats de l’année 2021 que le spécialiste de la manutention, de l’élévation de personnes et du terrassement (4 500 collaborateurs à travers le monde, dix sites de production et un réseau de 1 050 concessionnaires) vient de dévoiler. Le groupe Manitou achève l’année sur un chiffre d’affaires de près de 1,9 milliard d’euros, en progression de 18 % par rapport à 2020. Avec pour conséquence un résultat net qui fait plus que doubler, se hissant de 40 millions à 87 millions d’euros.

Crise sanitaire, ruptures de composants et tensions inflationnistes

"L’année 2021 a été marquée par une formidable dynamique commerciale avec des prises de commandes jamais égalées et un carnet record de 3 milliards d’euros fin 2021, se félicite le directeur général Michel Denis dont le mandat a été prolongé de quatre ans en décembre. Notre chiffre d’affaires a crû dans un contexte opérationnel perturbé par les crises sanitaires, les ruptures de composants et les tensions inflationnistes." Et le groupe de préciser sur cette thématique de l’inflation, sujet de préoccupation majeure pour les entreprises : "Son accélération en fin d’année dernière crée un pincement des marges qui pourraient se poursuivre sur le premier semestre 2022, avant d’être progressivement corrigées au cours du second semestre."

Pour cette année, Manitou, "en l’absence de nouvelles perturbations majeures de l’économie mondiale, des dynamiques d’inflation, et sur la base de l’appréciation à ce jour des effets de la guerre en Ukraine, anticipe une croissance de son chiffre d’affaires de plus de 20 % par rapport à 2021." Le groupe serait ainsi raccord avec son tableau de marche conduisant à un objectif de 2,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2025.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition