Sport

Demgy et Decathlon s'associent pour fabriquer en Loire-Atlantique une paire de chaussures de foot recyclable

Par Cyril Raineau, le 05 octobre 2021

Le plasturgiste normand Demgy développe sur son site de Gétigné en Loire-Atlantique pour le nordiste Decathlon un nouveau type de chaussures de football. La Traxium Compressor, telle est son nom, est entièrement recyclable. Mardi 5 octobre, l’heure était à la présentation de ce que Kipsta, la marque dédiée au football de Decathlon, qualifie de "révolution".

De gauche à droite lors de la présentation de la chaussure de foot en Loire-Atlantique : Pierre-Jean Leduc, président de Demgy ; Christelle Morançais, présidente de la Région Pays de la Loire ; Matthieu Crépin directeur de Demgy Atlantique à Gétigné (44) et Franck Louvrier, maire de La Baule (44) et vice-président de la Région.
De gauche à droite lors de la présentation de la chaussure de foot en Loire-Atlantique : Pierre-Jean Leduc, président de Demgy ; Christelle Morançais, présidente de la Région Pays de la Loire ; Matthieu Crépin directeur de Demgy Atlantique à Gétigné (44) et Franck Louvrier, maire de La Baule (44) et vice-président de la Région. — Photo : Cyril Raineau

Elles pèsent autour de 200 grammes chacune, devraient être commercialisées pour un prix avoisinant les 90 euros et sont l’objet d’espoirs autant que d’incertitudes. Kipsta, la marque dédiée au football du géant nordiste du sport Decathlon, a confié au plasturgiste normand Demgy (ex-Dedienne) la conception et la fabrication de chaussures de football. Nommées Traxium Compressor, c’est plus précisément sur le site de Gétigné de l’industriel (dans le vignoble nantais au sud de la Loire-Atlantique) qu’elles verront le jour. Leur particularité : elles sont entièrement recyclables. Pour éviter que cette "révolution" selon Kipsta, devienne un crash commercial, environ 1 500 seront produites d’ici la fin de l’année ou début 2022. Ce nombre correspond à la phase de test. Elles seront durant cette période vendues dans des enseignes Decathlon de grandes villes françaises comme celui d’Atlantis à Nantes. Si elles trouvent leur public, il sera temps de passer à la vitesse de croisière, la fabrication, à Gétigné toujours, de 15 000 à 30 000 paires par an à partir de mi-2022.

Cinquante prototypes de la chaussure

Si à leur simple vue ces chaussures sans lacets semblent classiques, par un seul chiffre, Ophélie Westphal, responsable R & D du site de Gétigné de Demgy, illustre qu’il n’en est rien : il a fallu au moins cinquante prototypes avant de parvenir au résultat souhaité. Réalisées à partir de composites thermoplastiques transformés, elles sont conçues selon un procédé dit net shape, c’est-à-dire sans vissage, sans collage, sans couture. Autrement dit, le produit fini est le produit qui sort du moule. Un moyen de maîtriser les coûts et de produire moins de déchets.

Les chaussures de football signées Kipsta conçues par Demgy.
Les chaussures de football signées Kipsta conçues par Demgy. - Photo : Cyril Raineau/JDE

Avec ce procédé de fabrication combiné au fait que la paire de chaussures est recyclable, Kipsta s’affiche comme un acteur de l’économie circulaire. "Nous nous engageons depuis de nombreuses années en faveur d’une réduction de notre impact environnemental, précise son directeur Frédéric Boistard depuis l’usine de Gétigné de Demgy, mardi 5 octobre. 80 % de notre offre textile sera éco-conçue en 2022. Et nous avons pour objectif de proposer des produits tels que les équipements d’entraînement et les ballons de football 100 % écoconçus d’ici 2026".

Des investissements mais pas d’agrandissement

Pour le groupe Demgy (siège social dans l’Eure, 700 collaborateurs, 60 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2020), ces chaussures de football sont une nouvelle piste de diversification, comme ce fut le cas en 2020 avec les masques suite à la crise du Covid. Le groupe conçoit et fabrique des solutions plastiques et composites plus légères que le métal avec pour visée de favoriser les économies d’énergie pour des secteurs d’activité à forte empreinte carbone (automobile, aéronautique, santé…).

Le site de Gétiné, l’un des sept du groupe, est tourné aux deux tiers de son activité vers le secteur de l’automobile et a réalisé 22 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2020 (150 collaborateurs permanents). Ici, un centre de R & D œuvre à l’innovation autour des composants thermoplastiques.

La phase d’études autour des chaussures de football se chiffre à plusieurs centaines de milliers d’euros, selon le directeur de Demgny Atlantique Matthieu Crépin. Quant à l’investissement qui sera dédié à l’outil de production, il dépassera ces centaines de milliers d’euros. Mais le plasturgiste ne peut à ce jour en fournir le montant précis, dépendant du déploiement commercial souhaité par Kipsta pour la Traxium Compressor. Mais une chose est d’ores et déjà établie, Degmy dispose de la place nécessaire à la production dans son bâtiment de Gétigné et devrait recruter pour accompagner cette diversification dans le sport.

De gauche à droite lors de la présentation de la chaussure de foot en Loire-Atlantique : Pierre-Jean Leduc, président de Demgy ; Christelle Morançais, présidente de la Région Pays de la Loire ; Matthieu Crépin directeur de Demgy Atlantique à Gétigné (44) et Franck Louvrier, maire de La Baule (44) et vice-président de la Région.
De gauche à droite lors de la présentation de la chaussure de foot en Loire-Atlantique : Pierre-Jean Leduc, président de Demgy ; Christelle Morançais, présidente de la Région Pays de la Loire ; Matthieu Crépin directeur de Demgy Atlantique à Gétigné (44) et Franck Louvrier, maire de La Baule (44) et vice-président de la Région. — Photo : Cyril Raineau

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail