Loire-Atlantique

Distribution

Crise du Covid : Guichet Boissons trinque

Par Cyril Raineau, le 23 novembre 2020

Les bars et restaurants ayant affiché portes closes durant les deux confinements, le distributeur de boissons Guichet Boissons, basé en Loire-Atlantique, devrait voir son chiffre d’affaires 2020 chuter de 30 à 40 %.

La fermeture des restaurant au cours des deux confinements, combinée à celle des bars, fait chuter le chiffre d'affaires de Guichet Boissons.
La fermeture des restaurant au cours des deux confinements, combinée à celle des bars, fait chuter le chiffre d'affaires de Guichet Boissons. — Photo : Guichet Boissons

Trois semis remorques de bière de Noël rentrés sur site une semaine avant le nouveau confinement, soit 15 000 litres de stock qui ne devraient pas être écoulés ces prochains jours : le nouveau confinement a des effets inattendus chez Guichet Boissons. L’entreprise familiale née dans les années 70 et située à Aigrefeuille-sur-Maine (Loire-Atlantique), spécialiste dans la distribution de boissons, n’a en effet jamais bu une telle tasse.

Cette PME du vignoble nantais livre environ 500 bars, restaurants et hôtels « essentiellement en Loire-Atlantique », précise Bruno Guichet, qui avait repris à l’âge de 20 ans avec son frère l’entreprise de ses parents et en est aujourd’hui le président. Durant le second confinement subsiste une petite activité, qui représente à peine 10 % du chiffre d’affaires, à destination des cavistes qui ont l’autorisation de faire de la vente à emporter. « Le staff est toujours présent, nous prenons toujours les commandes, organisons le travail de chauffeurs-livreurs… », résume le président. L’entreprise n’est donc pas fermée mais tourne au ralenti.

Recours au chômage partiel et au PGE

Une majorité des 40 salariés est placée en chômage partiel. « Nous avons également fait appel à un prêt garanti par l'Etat par sécurité, poursuit Bruno Guichet. Nous sommes aussi soutenus par nos banquiers et nous avons un peu de trésorerie, ce qui nous permet de tenir le coup, mais il ne faut pas que ça dure ».

Le premier confinement a marqué les esprits comme les comptes. Guichet Boissons a d'abord baissé le rideau pour redémarrer timidement quelques jours plus tard lorsque les cavistes ont pu reprendre une activité. Conséquence d’une année pas comme les autres, le chiffre d’affaires, de 14 millions d’euros en 2019, devrait fondre cette année de 30 à 40 %, estime Bruno Guichet. À cette chute s’ajoute l’incertitude. Aucune date de réouverture des bars et des restaurants n’est pour l’instant actée. « Début janvier, mi-janvier, début février ? », s’interroge le dirigeant.

Chiffre d’affaires 2020 en berne, point d’interrogation sur l’avenir : « Non, je ne suis pas abattu », assure pourtant Bruno Guichet, 58 ans d’âge et 40 ans de métier. Il pense à ses enfants qui l’accompagnent, sa fille Mattie au service commercial, son fils Gatien à la logistique. Ce sont eux qui devraient reprendre, un jour, Guichet Boissons. Et il se souvient aussi que lors du premier déconfinement, « entre juin et septembre, nous avons très bien travaillé ». Ce qui selon lui veut dire que « les gens ont toujours envie de sortir, d’aller au restaurant, au bar. »

La fermeture des restaurant au cours des deux confinements, combinée à celle des bars, fait chuter le chiffre d'affaires de Guichet Boissons.
La fermeture des restaurant au cours des deux confinements, combinée à celle des bars, fait chuter le chiffre d'affaires de Guichet Boissons. — Photo : Guichet Boissons

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail