Vendée

Services

Cosika simule en 3D les décorations d'intérieur

Par Florent Godard, le 04 avril 2016

Créée en 2016 aux Herbiers (Vendée), Cosika propose des prestations de décoration d'intérieur modélisable en 3D. La jeune entreprise a déjà 40 chantiers à son actif.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Le créateur

À seulement 28 ans, Fabien Moreau a déjà occupé des responsabilités et piloté une équipe d'une centaine de salariés par le passé. Directeur régional d'une enseigne de rénovation de l'habitat, il a dirigé, ouvert, développé une demi-douzaine de magasins entre Cholet, Poitiers et la Vendée. Jeune du cru, ce fils d'un artisan maçon des Châtelliers-Châteaumur a débuté par un BTS commercial en alternance chez VM Béton, avant de faire son bout de chemin.

Le concept

« On arrive, on prend les mesures de la maison, à partir de là, on crée un modèle 3D sur tablette tactile, puis on s'assied sur le canapé, on teste la déco : parquet, couleur du papier peint, style de meubles, etc., décrit le décorateur des Herbiers. Autre possibilité, je peux prendre en photo un pan de mur et modifier l'image, en changeant les couleurs de la porte ou du mur qui se trouve derrière votre bibliothèque. »

D'après lui, une heure suffit souvent pour tester plusieurs configurations et faire son choix. Choix réalisé parmi une série de gammes prédéfinies (gamme classique, prune-figue-lilas, Provence, années 50, etc.) ou avec des éléments sur-mesure. On peut même faire varier la lumière pour voir l'aspect de sa future cuisine, le matin, le soir ou à la lumière d'une journée d'hiver.

Son « configurateur-deviseur », va même plus loin. Aussitôt fixé sur un décor à son goût, le client valide et voit s'afficher le prix total de son nouvel intérieur. « Ça change tout, c'est ludique et ça accélère la décision d'achat, assure Fabien Moreau. Déjà parce qu'à la base, la simulation 3D reste gratuite, quand parfois un décorateur d'intérieur peut vous facturer 300 euros d'honoraires, même si vous ne commandez rien au final. Ensuite parce jusqu'ici, il fallait généralement attendre de recevoir le devis pour connaître le montant des travaux. »

Les perspectives

Lancée en début d'année, Cosika et ses ouvriers décorateurs ont déjà réalisé 40 chantiers. Si elle ne communique pas ses perspectives de chiffre d'affaires, elle compte porter son effectif de 11 salariés à l'heure actuelle à 20 personnes fin 2016. Un second bureau vient d'être ouvert à La Rochelle, un autre est en projet à Nantes. Actuellement en location dans 300 m² de bureaux et ateliers aux Herbiers, la PME envisage aussi de déménager à court terme.

Les soutiens

Lauréat du Réseau Entreprendre Vendée, Fabien Moreau va bénéficier d'un prêt d'honneur de 25.000 euros et sera épaulé par un chef d'entreprise membre de l'association pendant deux ans. « Passer devant leur jury devrait être obligatoire pour pouvoir lancer son entreprise, s'exclame le Vendéen. Les questions fusent et vous amènent à vous poser des questions qu'on n'imaginait pas, en particulier sur tous les risques économiques et sur la concurrence... » Avant d'ajouter : « jusqu'ici je dirigeais des équipes mais je n'étais pas chef d'entreprise. Il y a un autre stress. Mais quand un patron d'une grosse entreprise vendéenne vous dit en toute simplicité " vas-y fonce !", il y a de quoi avoir confiance. »

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.