Loire-Atlantique

e-commerce

Coronavirus : La plateforme MaVilleMonShopping permet à plus de 700 entreprises de poursuivre leur activité

Par Caroline Scribe, le 06 mai 2020

Pour permettre aux commerçants, producteurs et artisans locaux privés de leurs débouchés habituels par la crise sanitaire de poursuivre leur activité, la plateforme de vente en ligne MaVilleMonShopping.fr a été déployée en Loire-Atlantique à l'initiative de la la CCI Nantes Saint-Nazaire. 700 entreprises du département sont aujourd'hui inscrites sur cette marketplace qui commercialise 7 300 produits.

La plateforme MaVilleMonShopping permet aux commerçants et producteurs de Loire-Atlantique de vendre leurs produits en ligne pendant le confinement.
La plateforme MaVilleMonShopping permet aux commerçants et producteurs de Loire-Atlantique de vendre leurs produits en ligne pendant le confinement. — Photo : CCI Nantes Saint-Nazaire

Elle a pour ambition d'apporter une réponse aux commerçants, producteurs locaux et artisans désireux de poursuivre leur activité via des circuits alternatifs, la crise sanitaire mettant à mal les canaux de distribution traditionnels. La plateforme locale de e-commerce MaVilleMonShopping.fr, une filiale du Groupe La Poste créée en 2015 à Bordeaux, a été déployée en urgence le 7 avril à l’échelle de la Loire-Atlantique. Le service, lancé à l'initiative de la CCI Nantes Saint-Nazaire et piloté par 35 collaborateurs de la chambre consulaire et des autres partenaires du projet (collectivités territoriales, organisations professionnelles etc), recense déjà 715 entreprises du département.

Elles y proposent 7 300 produits, alimentaires mais aussi vêtements, chaussures, livres ou volets roulants... Et la marketplace a vocation à enrichir son offre dans les semaines à venir, en se diversifiant notamment dans les services. Les produits peuvent être soit retirés chez les commerçants via un dispositif de click & collect, soit livrés à domicile par les vendeurs ou par les services de La Poste.

Gratuité pendant la période de confinement

« Il s’agit d’un partenariat public privé associant les collectivités et acteurs économiques locaux. L’objectif est de proposer une alternative territoriale à des places de marché internationales dans une logique visant à favoriser la reprise du business, les circuits courts, la consommation locale et l’économie sociale et solidaire », plaide Yann Trichard, président de la CCI Nantes Saint-Nazaire. Pendant la durée du confinement, le service est gratuit pour les vendeurs inscrits.

Les modalités de prise en charge de ce dispositif, dont le coût s’établit à environ 90 000 euros, sont en cours de discussion entre la CCI et les partenaires publics. Après la crise, une commission de 5,5 % sera prélevée sur chaque transaction (803 réalisées à ce jour) : 4,5 % serviront à rémunérer La Poste, tandis qu’1 % ira alimenter un collectif de financement dédié à assurer la promotion de la plateforme.

Pérenniser la plateforme après la crise

La plateforme territoriale, qui vise 1 000 entreprises inscrites d’ici le 11 mai, a en effet vocation à être pérennisée. « Nous espérons développer son offre de façon à ce qu’elle couvre tous les secteurs et que de nombreux commerçants ayant expérimenté ce nouveau canal de vente poursuivent leur activité de e-commerce au-delà de la période de crise que nous traversons », indique Yann Trichard.

La plateforme MaVilleMonShopping permet aux commerçants et producteurs de Loire-Atlantique de vendre leurs produits en ligne pendant le confinement.
La plateforme MaVilleMonShopping permet aux commerçants et producteurs de Loire-Atlantique de vendre leurs produits en ligne pendant le confinement. — Photo : CCI Nantes Saint-Nazaire

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail