Vendée

Services

Cooking University mijote des cours de cuisine en ligne et renouvelle sa plateforme

Par Cyril Raineau, le 12 juillet 2022

La start-up vendéenne Cooking University déploie une plateforme de cours de cuisine en ligne qui va être revisitée à la rentrée de septembre pour commander des produits de saison.  L’aventure avait démarré pendant le premier confinement, alors que les restaurants affichaient porte close.

De gauche à droite : Julien Legrand (marketing-apprentis), Virginie Legrand (coassociée) et Mathieu Perochon (fondateur).
De gauche à droite : Julien Legrand (marketing-apprentis), Virginie Legrand (coassociée) et Mathieu Perochon (fondateur). — Photo : University Cooking -

Le créateur

Âgé de 28 ans, Mathieu Perochon est depuis toujours plongé dans les marmites des cuisines. Son père Jean-Marc est chef étoilé au Michelin, à la tête et aux fourneaux de l’Hôtel des Brisants à Bretignolles-sur-Mer (Vendée). Le jeune ingénieur dans le numérique qui pendant une dizaine d’années a occupé différents postes dans diverses start-up, avait songé à se lancer dans l’entrepreneuriat avec un concept : développer des cours de cuisine en distanciel via le web. Las, le Covid a brisé l’ambition initiale.

Lors du premier confinement en 2020, l’établissement de ses parents cherche un moyen de conserver le lien avec sa clientèle. "Nous nous sommes alors équipés d’un téléphone portable et avons commencé à tourner des vidéos depuis la cuisine du restaurant pour les diffuser sur les réseaux sociaux", se souvient Mathieu Perochon. Au bout d’une semaine, d’autres chefs, séduits par l’idée, se manifestent. Eux-mêmes se filment réalisant des recettes et Mathieu Perochon se charge de la diffusion. "À l’époque, nous avions réuni un peu plus de 1 000 abonnés et une trentaine de chefs", se souvient-il. Cet épisode conforte le jeune ingénieur dans son projet de création d’entreprise. En septembre 2021, les restrictions sanitaires en partie levées, naît la start-up Cooking University à Brem-sur-Mer, qu’il pilote depuis avec deux coassociés : Virginie Legrand (par ailleurs directrice financière) et Didier Rochereau qui a participé par le passé à la création de start-up aux États-Unis.

Le concept

La start-up a conçu une plateforme de cours de cuisine en ligne qu’elle diffuse sur les réseaux. Les recettes sont élaborées par des chefs et filmées depuis leur établissement : plus de 200 cours sont disponibles. "Nous tournons sur place, produisons puis diffusons les vidéos qui durent entre 15 et 30 minutes", précise le fondateur de la start-up. À ce jour, une cinquantaine de chefs accompagne Cooking University, "aussi bien des étoilés que des meilleurs ouvriers de France, des restaurants gastronomiques comme des brasseries, des professionnels qui ont participé à l’émission Top Chef ou non", souligne Mathieu Perochon. Leur point commun est qu’ils "aiment partager et travailler avec des produits locaux". Les recettes se veulent accessibles et la plateforme interactive puisqu’il est possible de poser des questions au restaurateur via un chat en ligne.

Cooking University revendique être suivi par 6 000 à 7 000 personnes sur les réseaux, auxquels s’ajoutent 200 abonnés sur la plateforme qui vient d’être lancée. À ce jour, tout est gratuit.

Les perspectives

À compter de septembre, la plateforme évolue. Visionner les cours sera toujours gratuit mais les recettes seront orientées sur la saisonnalité. Surtout, il sera possible de commander l’ensemble des produits de ces recettes auprès de magasins coopératifs, de producteurs locaux. La start-up se rémunérera par une commission sur les ventes, tout comme le chef touchera un petit pourcentage. La start-up envisage de réaliser un chiffre d’affaires de 140 000 euros en 2023.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition