Pays de la Loire

Numérique

Comment Thinkovery s'est reconverti dans la formation en ligne

Par Caroline Scribe, le 21 décembre 2017

Initialement média en ligne, la société nantaise Thinkovery, créée en 2012 par Loïc Le Gac, a frôlé le dépôt de bilan en 2015. Elle connaît aujourd'hui un nouveau départ après s'être reconvertie dans la formation en ligne.

Loïc Le Gac a repositionné Thinkovery sur le marché du digital learning.
Loïc Le Gac a revisité le positionnement de son entreprise pour en assurer la pérennité. — Photo : Thinkovery

Il y a cinq ans, Loïc Le Gac crée Thinkovery. L'objectif initial est de créer un média en ligne faisant état de la recherche actuelle. Moyennant un abonnement, les utilisateurs ont accès chaque semaine à des articles et à quatre courtes vidéos, enrichies de motion-design, donnant la parole à des chercheurs sur des sujets d'actualité. Le projet de départ décline également le site web sur un magazine papier dont quatre numéros verront le jour. Malgré 180 000 visiteurs uniques par an et un partenariat prestigieux avec le journal Le Monde, le business model ne s'avère pas rentable à une époque où l'idée d'un média payant était encore peu répandue. Thinkovery est alors au bord de la cessation de paiement.

Bascule du modèle vers une agence de digital learning

Fort de ce constat d'échec, Loïc Le Gac décide de faire évoluer son modèle à l'été 2015. Il raconte : «  Si elles n'ont pas été une réussite sur le plan économique, les trois premières années de l'entreprise n'ont pas été pour autant du temps perdu. Nous avons acquis une expertise sur des sujets pointus, des compétences pour les vulgariser et une capacité à produire de la vidéo en y intégrant du motion design. Par ailleurs, nous étions sollicités par des entreprises, des universités, des grands groupes pour fabriquer de nouveaux formats de formation utilisant les techniques numériques.»

Thinkovery se transforme en 2016 en une agence de digital learning éditant des contenus de formation sous un format innovant et collaboratif. « Ce qui nous caractérise, c'est que nous restons sur une approche humaine et pédagogique de la formation. Nous ne sommes pas des dogmatiques du digital qui n'est qu'un outil. Venant de l'univers des médias, nous délivrons par ailleurs des films de bon niveau en pensant la formation du point de vue de l'apprenant », explique Loïc Le Gac.

Retour de la croissance

Deux mois après son changement de positionnement, l'entreprise remet sa trésorerie à flot. En quatre mois, la nouvelle activité dégage 300 000 euros de chiffre d'affaires. Aujourd'hui, l'entreprise gagne 30 à 40 nouveaux clients par an : GRDF, Groupama, L'Oréal, L'Inserm, Barclays, BMW... En 2017, Thinkovery a doublé ses effectifs et emploie 18 salariés. Après avoir atteint 850 000 euros en 2016, le chiffre d'affaires signé dépasse le million d'euros pour 2017 et le dirigeant attend une croissance d'environ 50% sur le prochain exercice.

Spécialisation à venir

Thinkovery entend continuer à se développer sur le positionnement qui lui réussit en explorant de nouvelles technologies, en intégrant la réalité virtuelle augmentée... « A plus long terme, nous pourrions commencer à nous spécialiser sur des secteurs, tels que la santé, l'accompagnement des nouvelles postures en entreprise et l'organisation de la veille », annonce Loïc Le Gac.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition