Loire-Atlantique

Industrie

Cetih aligne son actionnariat et sa gouvernance sur sa stratégie RSE

Par Caroline Scribe, le 16 mars 2023

En réponse à l'urgence environnementale et sociale, l'association Dirigeants Responsables de l'Ouest a lancé 12 chantiers pour un futur désirable. Le groupe CETIH a fait évoluer son actionnariat et sa gouvernance pour les mettre en adéquation avec sa stratégie RSE.

François Guérin, PDG du groupe CETIH.
François Guérin, PDG du groupe CETIH. — Photo : CETIH

Membre de la première heure de l’association Dirigeants Responsables de l’Ouest, le groupe CETIH (1 450 salariés, 285 M€ de CA), spécialisé dans l’enveloppe de l’habitat et la rénovation énergétique, fabrique des portes, fenêtres, panneaux solairesEntreprise à mission depuis l’été 2021, l’ETI de Machecoul a mené une réflexion de fond sur la place des salariés dans ce modèle. "Nous nous sommes posé la question de savoir à qui appartenait l’entreprise. Nous avons ensuite fait évoluer notre gouvernance en visant un double objectif : préserver l’indépendance de l’entreprise et mettre en place un actionnariat et une gouvernance plus ouverts qui représentent l’intérêt collectif et soient en accord avec notre raison d’être", explique François Guérin, PDG de CETIH.

Entrée des salariés au capital

Pour permettre cette réorganisation du capital, Yann Rolland, ancien dirigeant de CETIH et détenteur de 50 % du capital, a cédé 40 % de ses parts à un fonds de dotation philanthropique. Actionnaire à hauteur de 35 %, ce fonds perçoit des dividendes qui lui servent à financer des causes et des associations solidaires. L’actionnariat salarié mis en place en 2005 a, pour sa part, été étendu, de telle sorte qu'un autre tiers de l'entreprise soit aux mains des salariés et du management. "Pour embarquer un maximum de collaborateurs, nous avons mis en place un abondement et une décote sur le prix de l’action. Nous sommes ainsi passés de 200 à 715 salariés actionnaires, puis à 825 grâce à une seconde ouverture du capital en 2022.  60 % des salariés sont actionnaires. C’est très impactant, car cela les rend doublement engagés et responsables", commente le dirigeant. Les 32 % de titres restants sont aux mains de trois fonds - Ouest Croissance, Quadia et Tikehau T2 Energy Transition-, sélectionnés pour leur alignement sur la stratégie et le modèle de développement de l’entreprise.

Gouvernance plus ouverte

L’ouverture de la gouvernance, concrétisée par le déploiement de nouvelles instances, a accompagné l'ouverture du capital. Le comité stratégique, qui vote les décisions structurantes de l’entreprise, s’est enrichi de quatre personnes extérieures aux profils complémentaires. Le comité de mission s’est ouvert aux parties prenantes pour éclairer les enjeux sociétaux et environnementaux. Le fonds de dotation accueille, pour sa part, deux dirigeants d’entreprise, deux salariés incarnant le terrain et la dimension sociale et un représentant des collectivités locales. Enfin, le comité exécutif est monté en puissance pour être associé aux décisions stratégiques. "Tout cela fonctionne, si la façon de manager est cohérente avec cette vision. C’est pourquoi, nous avons développé des modules de formation au management responsable. Notre ambition est de construire un nouveau modèle de partage de la valeur et de gouvernance nous permettant d’être performants à court terme et responsables à long terme. L'entreprise devient vraiment un bien commun. C'est un aspect de la RSE important mais moins mis en avant", conclut François Guérin.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition