Loire-Atlantique

Réseaux économiques

Interview Candidat à la présidence du Medef 44, Jean-Paul Chapron veut "rassembler pour accompagner les entreprises"

Entretien avec Jean-Paul Chapron, dirigeant d'ASI

Propos recueillis par Caroline Scribe - 22 avril 2022

Jean-Paul Chapron, dirigeant d'ASI, est candidat aux élections à la présidence du Medef 44 qui auront lieu le 18 mai prochain. Il partage l'ambition de succéder à Patrick Cheppe avec Corinne Besnard, Milad Nouri et Michel Denis, mais parle déjà unité et rassemblement pour faire porter la voix de l'organisation patronale.

Jean-Paul Chapron, président d'ASI et candidat à la présidence du Medef 44.
Jean-Paul Chapron, président d'ASI et candidat à la présidence du Medef 44. — Photo : ASI

Quels sont les points forts de votre candidature ?

Tout d’abord, je dirais que je connais bien le territoire. J’y suis installé depuis quarante ans et me définis comme un "Nantais pur beurre". J’ai ensuite un parcours entrepreneurial à la tête de la société informatique ASI, dont je suis devenu président en 2008 et dont j’ai porté le chiffre d’affaires de 17 à 41 millions d’euros et les effectifs de 200 à 500 collaborateurs sur la période. Parallèlement, j’ai de nombreux engagements. Je suis administrateur du Medef. Je suis chef de file de la fédération Syntec et Numeum Pays de la Loire, ce qui m’a donné une bonne expérience de l’interpro. Dans la continuité de DRO (l'association Dirigeants responsables de l'Ouest, NDLR), j’ai intégré la CEC (Convention des Entreprises pour le Climat). En 2019, j’ai été missionné par la ministre Muriel Pénicaud en tant qu’ambassadeur de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes

Comment organiserez-vous votre agenda avec toutes ces missions ?

Depuis deux ans, j’ai formalisé l’organisation d’ASI de façon à être pleinement disponible et investi au sein du Medef. Enfin, je peux m’appuyer sur une équipe Medef, alliant des jeunes talents, comme Mathieu Le Gac (cofondateur du Palace) ou Marie Robineau (membre du Comex 40 Medef), et des administrateurs expérimentés, avec le soutien des branches.

Quelles sont les grandes lignes de votre programme ?

J’ai présenté devant le conseil d’administration du Medef 44 un projet à six ans : Medef 44 Horizon 2028. Le rôle central du Medef 44 a toujours été de promouvoir l’entreprise et l’esprit d’entreprise sur notre territoire. Et, plus que jamais, nous voulons être les défenseurs d’une entreprise créatrice de valeur, acteur de développement humain, inclusive, engagée dans les transitions sociétales et environnementales. J’aurai également à cœur de soutenir l’entrepreneuriat féminin, de travailler en lien étroit avec les branches et de promouvoir la formation. Enfin, je voudrais faire entendre la voix des entreprises et porter nos convictions à travers nos mandats. En effet, acteur central du paritarisme français, nous sommes directement impliqués dans la cogestion des institutions sociales de notre territoire.

Quelle est votre vision du Medef pour les années à venir ?

Je pense qu’entre la crise sanitaire, la guerre en Ukraine, les difficultés d’approvisionnement en matières premières, la hausse de l’inflation…, nous avons des années difficiles devant nous et qu’il va falloir se serrer les coudes. Je crois que le Medef a un rôle à jouer, aux côtés des pouvoirs publics, pour accompagner les entreprises dans cette période et les aider à relever les défis économiques, sociaux, environnementaux qui se présentent. Pour mener à mener à bien cette mission, j’ai la volonté de rassembler et j’en appelle à l’unité.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition