Vendée

Agroalimentaire

Cafés Albert pousse sa démarche zéro déchet encore plus loin

Par Olivia Bassi, le 13 septembre 2020

Le torréfacteur vendéen Cafés Albert poursuit son engagement pour réduire son impact environnemental et celui de ses clients. Après le recyclage du marc de café et des gobelets en amidon de maïs, il propose à ses clients de tracer leurs déchets et d'abandonner les gobelets au profit des mugs.

Matthieu Tougeron est directeur général de Cafés Albert et actionnaire majoritaire.
Matthieu Tougeron est directeur général de Cafés Albert et actionnaire majoritaire. — Photo : Olivia Bassi - Le JDE

Rien n’arrête Matthieu Tougeron. Alors que l’interdiction de la production de gobelets en plastique a été repoussée à juillet 2021, le dirigeant de la PME vendéenne Cafés Albert (35 salariés, 4,3 millions d’euros de chiffre d’affaires) veut maintenir son avance sur le zéro déchet. Dix « approvisionneurs » du torréfacteur de La Roche-sur-Yon collectent déjà marc de café et gobelets en amidon de mais auprès de 300 entreprises vendéennes à qui Cafés Albert fournit café et distributeurs automatiques. 400 kilos de gobelets et trois tonnes de marc de café sont ainsi collectés chaque mois depuis un an.

Un partenariat avec O°code et sa technologie blockchain

Un « Monsieur vert » assure et qualifie le tri des sociétés, attribuant une étoile de couleur verte aux bons élèves, rouge à ceux qui doivent progresser ou noire à ceux dont les poubelles iront directement à la benne DIB (déchet industriel banal). « Cette note leur sert aussi à améliorer leur score RSE », indique Matthieu Tougeron. Et pour une plus grande transparence dans les opérations de tri, le dirigeant s’est adjoint les services de la start-up vendéenne O°code pour tracer les poubelles. Grâce à sa technologie permettant d’authentifier et de suivre les interactions liées à n’importe quel objet ou document au long de sa vie via un code unique, on sait ainsi de quelle société et de quel service proviennent les déchets générés. Le code permet aussi d’actionner une caméra lors du tri. « Mais on ne progressera pas dans les bons gestes de tri sans une volonté pédagogique des dirigeants », affirme Matthieu Tougeron.

Une filière complète de recyclage

Cafés Albert double sa superficie en 2021.
Cafés Albert double sa superficie en 2021. - Photo : Cafés Albert

De son côté, le dirigeant met tout en œuvre pour éduquer le public en organisant des visites de sa chaîne de fabrication, de la torréfaction du café aux bennes de tri en passant par la broyeuse à gobelet. Les déchets sont ensuite acheminés par camions roulant au biogaz : les balles de gobelets de maïs broyés chez le papetier Hutamaki à L’Ile-d’Elle qui les transforme en boîtes d’œufs et le marc de café sur l’exploitation de Freddy Padioleau à Saint-Philbert-de-Bouaine, équipé d’une unité de méthanisation. Matthieu Tougeron a déjà investi 150 000 euros dans la création de cette filière complète de recyclage, présentée comme unique en Europe. Cette stratégie porte ses fruits. Cafés Albert séduit de nombreuses entreprises régionales soucieuses de leur impact environnemental comme le groupe Dubreuil, Cougnaud, Beneteau, et jusqu’au réseau national Toyota.

Un agrandissement pour doubler de surface en 2021

Fort d’une croissance annuelle de 10 % et de 35 salariés, le dirigeant va doubler sa superficie sur le Parc Eco de la Roche-sur-Yon. Il achèvera en février 2021 la construction d’un agrandissement de 1 500 m² pour abriter le nouvel atelier de tri des déchets, un entrepôt de stockage et des bureaux avec cuisine et jardin. Matthieu Tougeron, actionnaire majoritaire (95 %) de l’entreprise, y a consacré 1 million d’euros en dépit des incertitudes économiques ambiantes. Avec un chiffre d’affaires de 4,3 millions d’euros, le dirigeant a les coudées franches, la conviction et l’agilité nécessaires pour ce pari sur l’avenir. Il est accompagné par la Région Pays de la Loire et La Roche-sur-Yon Agglomération, qui apportent chacun 75 000 euros à ce projet d’économie circulaire et pédagogique.

Reste à convaincre les dirigeants de supprimer totalement les gobelets au profit des mugs distribués gratuitement par Cafés Albert… Et à résoudre l’épineux problème domestique de leur lavage. Un accord de distribution vient d’être signé en ce sens avec le vendéen Daan Technologies pour proposer le mini lave-vaisselle Bob en location dans les entreprises.

Matthieu Tougeron est directeur général de Cafés Albert et actionnaire majoritaire.
Matthieu Tougeron est directeur général de Cafés Albert et actionnaire majoritaire. — Photo : Olivia Bassi - Le JDE

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail