Loire-Atlantique

Industrie

Bioret Agri innove pour conserver son leadership dans les matelas pour bovins

Par Cyril Raineau, le 08 juin 2021

La PME Bioret Agri, basée à Nort-sur-Erdre (Loire-Atlantique), revendique être le seul fabricant de matelas pour vaches en France et le numéro un européen. Son développement, notamment à l’étranger qui représente deux tiers de son chiffre d'affaires, passe par des nouveautés pensées et conçues par son bureau d’études.

Bioret Agri conçoit et fabrique des matelas pour le confort des bovins. La PME mise sur l’innovation pour rester leader sur son marché.
Bioret Agri conçoit et fabrique des matelas pour le confort des bovins. La PME mise sur l’innovation pour rester leader sur son marché. — Photo : Bioret Agri

Seul fabricant français de matelas pour bovins et revendiquant la place de numéro un européen du matelas continu, Bioret Agri se définit, selon son PDG Jean-Vincent Bioret, comme un "concepteur de bien-être animal". Pour conserver son temps d'avance, la PME de 70 salariés répartis entre le siège social de Nort-sur-Erdre et son site de production à Joué-sur-Erdre, en Loire-Atlantique, fait de l'innovation son point cardinal, notamment grâce à son bureau d'études composé de quatre collaborateurs. "En 2019, nous étions la PME des Pays de la Loire, toutes catégories confondues, qui avait déposé le plus grand nombre de brevets", pointe le dirigeant.

La PME concentre ses recherches sur l'amélioration du confort de la vache laitière. "Nous adoptons une démarche scientifique dans nos produits pour en saisir l'impact et les avantages, que ce soit sur les besoins physiologiques de l'animal, comment est constituée sa patte, comment lui éviter de glisser…", décrit Jean-Vincent Bioret. Des partenaires tel que l'école vétérinaire de Nantes sont associés aux études.

Deux nouveautés en 2021

Deux exemples d'actualité illustrent cette démarche d'innovation. Le premier est un matelas à eau conçu pour récupérer la chaleur de la vache pour générer de l'énergie. Son principe, récupérer la chaleur de la vache pour générer de l'énergie. Autrement dit, l'animal dort sur un matelas qui le refroidit, l'amenant à sa température de confort (entre 5 et 7°). Puis, ses calories sont récupérées, passent dans une pompe à chaleur pour in fine produire de l'eau chaude ou de l'air chaud. Ce produit, outre qu'il assure un confort à l'animal et donc lui assure un meilleur rendement, répond aussi à des enjeux environnementaux : il entraîne une production, à l'échelle de l'exploitation, d'énergie propre. Ces sujets étant dans l'air du temps, Bioret Agri pense vendre "dans un premier temps au moins 3 000 pièces", estime Jean-Vincent Bioret.

Jean-Vincent Bioret a repris l’entreprise familiale en 2007.
Jean-Vincent Bioret a repris l’entreprise familiale en 2007. - Photo : Bioret Agri

Autre concrétisation de la démarche d'innovation de Bioret Agri en 2021: un tapis évitant la formation du lisier et permettant de récupérer les effluents en séparant d'un côté l'urine de l'animal, de l'autre les solides (les bouses). Les effluents liquides sont "mieux que de l'engrais, ce sont des biostimulants écologiques pour les cultures", remarque le PDG. Les bouses, épandues, enrichissent le sol et permettent d'avoir des terres de qualité  Le prototype, testé à Abbaretz (Loire-Atlantique), a donné satisfaction. La commercialisation est programmée pour début 2022.

15 % de croissance par an en moyenne

Pour concevoir les matelas, la PME recycle du caoutchouc provenant des chutes d'industrie et de matelas usagers français en latex. Si le PDG ne dévoile pas son chiffre d'affaires, il précise que depuis qu'il a pris en 2007 la succession de son père Alain, fondateur de Bioret Agri en 1993, les ventes ont progressé de 15 % en moyenne par an. Et d'estimer que 1,2 million de vaches dorment et se déplacent sur un matelas sortis de l'usine de la PME, dont l'activité est orientée pour un tiers vers la France, un tiers l'Europe et un autre tiers le reste du monde.

Les bovins représentent 80 % de ses marchés. D'autres tapis sont vendus à des chenils, pour les spectacles du Puy du Fou, pour des chevaux, des girafes ou éléphants de zoos… Mais aussi pour des aires de jeux pour enfants ou des Citystades. Bioret Agri, qui a commencé par la vache laitière, se tourne désormais vers l'humain. "Nous étudions les chocs au niveau du pied et les vibrations au niveau des articulations. Nous repérons aussi les besoins physiologiques pour y répondre", décrit Jean-Vincent Bioret. Ainsi, la PME réfléchit à une solution de brassage d'air et de refroidissement à la fois économique et écologique à destination des travailleurs dans les entrepôts et des salles de sport. Un nouveau pas vers l'innovation.

Bioret Agri conçoit et fabrique des matelas pour le confort des bovins. La PME mise sur l’innovation pour rester leader sur son marché.
Bioret Agri conçoit et fabrique des matelas pour le confort des bovins. La PME mise sur l’innovation pour rester leader sur son marché. — Photo : Bioret Agri

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail