Nantes

Numérique

Avec les avocats, IMA Technologies digitalise le droit

Par Caroline Scribe, le 02 novembre 2016

C'est une première en France. La société IMA Technologies, spécialisée dans la gestion de la relation client à distance et basée à Saint-Herblain, lance en association avec l’Ordre des Avocats de Nantes une plate-forme d’information juridique en ligne.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

La société IMA Technologies, spécialisée dans la gestion de la relation client à distance et basée à Saint-Herblain, dans la périphérie de Nantes, lance en association avec l’Ordre des Avocats de Nantes une plate-forme d’information juridique en ligne : Une première en France !

Celle-ci propose aux particuliers mais aussi aux chefs d’entreprise, associations et collectivités, d’apporter une réponse juridique écrite par un avocat à toute question posée via le site dans un délai de 72 heures. La question posée par les internautes est affinée par téléphone par l’un des 162 juristes travaillant chez IMA Technologies qui préparent le dossier. La question est ensuite soumise à un des avocats du Barreau de Nantes.

L’Ordre a établi une liste d’avocats volontaires et recensé leurs domaines de compétence. Pour l’instant, sur les 1 000 avocats inscrits au Barreau nantais, une petite centaine a adhéré à la démarche. L’entreprise ou le particulier reçoivent ensuite de leur part une réponse par mail. Il en coûte 80 euros TTC au particulier et 66,67 euros HT à l’entreprise.

Une réponse écrite fiable

« La plate-forme est née d’un double constat : 82 % des gens ont le réflexe de chercher l’information juridique sur internet. Mais, dans le même temps, 70 % d’entre eux admettent ne pas faire confiance aux informations trouvées sur internet. D’où l’idée de profiter du grand nombre de juristes travaillant chez IMA pour mettre en relation les internautes avec un avocat qui apportera la réponse fiable d’un spécialiste », explique Jean-Philippe Cornet, innovateur juridique chez IMA Technologies, à l’origine du projet.

Le développement de la plate-forme et son fonctionnement sont financés par IMA Technologies qui se rémunère avec le paiement des internautes. 5 % du chiffre d’affaires est rétrocédé à l’Ordre qui pourra utiliser cette somme à sa convenance. En revanche, les avocats interviennent gratuitement. « Il s’agit pour eux d’une prospection à haute valeur ajoutée. D’ailleurs, le taux de transformation est énorme puisque 50 % des internautes donnent une suite à la réponse des avocats », argumente Jean-Philippe Cornet.

Une première dans l'Hexagone

« Mesdroitsmonavocat.fr donne un coup de jeune à la profession. Il est impossible aujourd’hui de rester à l’écart du mouvement de digitalisation. Ce site nous met en relation avec une population qui n’aurait pas forcément osé pousser la porte d’un cabinet d’avocat. Il est l’équivalent, pour nous avocats, d’un premier rendez-vous lors duquel nous donnons notre sentiment sur un dossier avant d’engager éventuellement des procédures », expose Maître Pierre Langlais, avocat, qui a piloté le projet au sein du barreau de Nantes.

Le Barreau de Nantes est le premier en France à tester le site qui est programmé pour être dupliqué dans d’autres Ordres à l’avenir.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition