Loire-Atlantique

Immobilier

Avec Amazon, le Nord de Nantes reprend son souffle économique

Par Alexis Bedu, le 18 septembre 2018

Malgré l'abandon du projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes, le territoire d'Erdre-et-Gesvres, dans le nord de la Loire-Atlantique, attire les entreprises. Avec l'arrivée du géant Amazon, 130 millions d'euros d'investissements et la création de 2 300 emplois sont prévus d'ici cinq ans entre Treillières et Grandchamps-des-Fontaines.

Christelle Morançais, présidente de région entourée du président de la communauté de communes d'Erdre et Gesvres Yvon Lerat et des différents investisseurs.
Christelle Morançais, présidente de la Région Pays de la Loire, entourée du président de la communauté de communes d'Erdre et Gesvres Yvon Lerat et des différents investisseurs. — Photo : Alexis Bedu - Le JDE

« La date du 14 septembre restera dans les annales de la communauté de communes ». Yvon Lerat, président de la communauté de communes d'Erdre-et-Gesvres (CCEG), au Nord de Nantes, expose un sourire radieux. Il annonce la venue sur son territoire de quatre investisseurs majeurs. Selon lui, « les chiffres sont colossaux ». Au total, 130 M€ seront investis sur cinq ans permettant la création de 2 300 emplois. S'il tient à garder secret le nom du « grand groupe coté à Wall Street » qui s'installera sur le parc d'activité d'Erette Grand'haie, à Grandchamp-des-Fontaines, le nom d'Amazon est sur toutes les lèvres. Selon le protocole d'accord signé entre le promoteur Pitch Promotion et la CCEG, deux plate-formes logistiques de 46 000 et 75 000 m² sortiront de terre. « Cela devrait permettre la création de 1 700 emplois d'ici à fin 2023 », se réjouit Yvon Lerat.

Vendre la région et son tissu économique

Ces annonces tombent quelques semaines après l'extension de 7 000 m² de la plateforme logistique du groupe Saint-Gobain à Derval. Les investissements reprennent au Nord de Nantes et c'est un soulagement pour les élus, neuf mois après l'abandon de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes. « Cela a bien entendu changé la donne mais on s'est battu pour que ce soit un territoire attractif ». La recette du président ? « Je vends la région et la métropole nantaise, ses grandes écoles et surtout son tissu économique », assure l'ancien chef d'entreprise aujourd'hui élu de Treillières. La CCEG met également en avant l'un de ses engagements majeurs : aucune augmentation du taux d'impôt pour les entreprises et les habitants jusqu'en 2020.

Ce discours a plu à Arnaud Jeulin, cogérant du promoteur rennais Jeulin, qui a lancé récemment la création d'un parc d'affaires de 13 000 m² sur la zone d'activités de Ragon. « Nous avions besoin d'avancer rapidement et cela a été le cas avec la CCEG », estime-t-il. Le résultat est bénéfique pour le territoire puisque les trois bâtiments érigés par le groupe Jeulin permettront de créer 500 emplois d'ici à cinq ans. Deux tiers des cellules mises en vente ont d'ores et déjà été réservés.

Un centre-ville de Nantes saturé

Preuve que cette zone, souvent considérée comme un simple passage entre Rennes et Nantes, est désormais convoitée. « La circulation à Nantes est devenue particulièrement difficile, souligne Jean-Marc Gauthier, chargé du développement de Decathlon dans l'Ouest, qui vient de superviser l'ouverture d'un nouveau magasin sur la zone de Ragon. Certains habitants de la zone ne se déplacent pas à Atlantis car c'est saturé. Il nous fallait donc un nouveau magasin. » Il espère aussi agrandir son magasin de Paridis d'ici à deux ans.

Les espaces encore boudés il y a quelques années se remplissent désormais. Le pôle Belle Etoile, à cheval sur Treillières et Grandchamp-des-Fontaines, accueillera d'ici la fin 2019 un parc commercial de 10 000 m² composé d'une dizaine de box. « Tout est déjà loué », selon Gilles Grenon, promoteur du projet et propriétaire de deux magasins Super U dans l'agglomération nantaise.

Christelle Morançais, présidente de région entourée du président de la communauté de communes d'Erdre et Gesvres Yvon Lerat et des différents investisseurs.
Christelle Morançais, présidente de la Région Pays de la Loire, entourée du président de la communauté de communes d'Erdre et Gesvres Yvon Lerat et des différents investisseurs. — Photo : Alexis Bedu - Le JDE

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.