Loire-Atlantique

Électronique

Atlantec Technologies entend répondre aux défis techniques du circuit imprimé complexe

Par Cyril Raineau, le 12 mai 2021

La PME Atlantec Technologies, spécialisée dans la conception et fabrication de circuits imprimés à Malville, en Loire-Atlantique, bénéficie du plan de relance notamment pour automatiser ses lignes de production et répondre à de nouveaux défis techniques.

Atlantec Technologies est spécialiste du circuit imprimé. La PME bénéficie d'une subvention du plan de relance.
Atlantec Technologies est spécialiste du circuit imprimé. La PME bénéficie d'une subvention du plan de relance. — Photo : Cyril Raineau

"La subvention du plan de relance va faire du bien, les équipements coûtent cher". Le directeur d’Atlantec Technologies à Malville (Loire-Atlantique) et son équipe ont su convaincre l’État de soutenir la PME de 65 salariés (7 millions de chiffre d’affaires en 2020), spécialiste de la conception et de la fabrication de circuits imprimés. Le projet pour lequel elle est lauréate "va durer sur les deux années qui viennent", précise Ronan Jeffroy. Et se décompose en deux axes.

Le premier se fixe pour objectif de développer de nouveaux circuits imprimés innovants, répondant aux défis techniques actuels et futurs (miniaturisation, forte densité…). Le deuxième est l’automatisation des lignes de production dans le but de réduire les risques liés à la manipulation des circuits imprimés. Ronan Jeffroy n’a souhaité dévoiler ni le montant des investissements nécessaires à ce projet, ni celui de la subvention de l’État.

Une dépendance à l’Asie et aux États-Unis

Filiale depuis 2001 du groupe ACB (siège social à Paris, 33 millions d’euros de chiffre d’affaires et trois sites dont un Belgique, dans l’Orne et à Malville), Atlantec Technologies a pour particularité de fabriquer des circuits imprimés complexes sur un temps court. Soit "de 24 heures à 15-20 jours selon la demande, pour 45 jours en moyenne pour d’autres entreprises", observe Ronan Jeffroy. 40 % de son activité est tournée vers la Défense (Armées de terre et de l’air), 20 % l’industrie et 11 % le secteur médical. 87 % de son marché est intérieur, l’export vers l’Allemagne représente 11 % de son activité.

Une activité soumise à la forte dépendance à l’Asie et aux États-Unis pour son approvisionnement en matières premières et en composants. C’est l’un des enjeux pour Atlantec Technologies, et plus globalement pour le groupe ACB. Autre difficulté, l’absence de fabrication des machines en France, la PME s’équipant en Italie, Allemagne ou Espagne. Surtout, elle doit conquérir des marchés et innover pour rester compétitive face à la concurrence asiatique : la zone Asie-Pacifique concentre plus de 80 % des capacités de production de circuits imprimés. "Avec la subvention du plan de relance, nous allons pouvoir nous en prémunir et maintenir l’emploi et l’activité en France", souligne Ronan Jeffroy. C'est du reste dans le cadre de l'appel à projet "relocalisation-résilience" que la PME a été retenue par l'État pour bénéficier de France relance. 

Atlantec Technologies est spécialiste du circuit imprimé. La PME bénéficie d'une subvention du plan de relance.
Atlantec Technologies est spécialiste du circuit imprimé. La PME bénéficie d'une subvention du plan de relance. — Photo : Cyril Raineau

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail