Industrie

Ariès Alliance : Un tour de table à 87 millions d'euros

Par A.D . ARIÈS ALLIANCE, le 09 septembre 2016

AÉRONAUTIQUE C'est l'un des plus importants tours de table réalisé à Nantes cette année. La famille Guyon renforce sa position au capital.
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

40 % de croissance en 2015, 87 millions d'euros levés cette année, le groupe Ariès Alliance poursuit son ascension. Le fabricant de pièces aéronautiques a réalisé en juillet dernier le troisième LBO de son histoire. L'opération a été suivie par CM-CIC Investissement, actionnaire historique, à hauteur de 16,6 millions, de BNP Paribas développement pour 8,9 millions. ACE management, le fonds spécialisé dans l'aéronautique, complète le tour de table avec trois millions.




La famille monte au capital

Cette recomposition de capital permet à la famille Guyon de devenir majoritaire au capital de l'entreprise. Elle en détient désormais 53 % contre 47 % avant l'opération. « C'est un gage de continuité qui est apprécié par nos collaborateurs », explique Éric Guyon. Ce tour de table permet aussi à Ariès Alliance de renforcer encore un peu plus son positionnement stratégique sur la fabrication de pièces complexes de moteur ou d'ailes en titane. Ce segment génère aujourd'hui 35 % du chiffre d'affaires du groupe. Éric Guyon compte porter cette proportion à 50 % dans quatre ans et diminuer donc la production de machines pour l'aéronautique.




Investissements prévus à Nantes

Le but est de devenir un acteur incontournable du secteur : « On veut développer des technologies difficiles qui demandent beaucoup d'investissements techniques et humains », explique le P-dg. Les investissements se feront surtout sur les sites nantais d'ACB. « C'est ici qu'on devrait le plus investir dans les deux ou trois années à venir », précise le P-dg. Des recrutements sont encore prévus. « On recrute en permanence, rappelle le chef d'entreprise, on est 150 aujourd'hui sur Nantes, on était 70 il y a quatre ans ». ACB vise les 200 millions de chiffre d'affaires d'ici 4 ans.






Sa force : le titane

La bonne santé du groupe, présent aux États-Unis, à Grenoble et à Nantes, est liée à celle du secteur aéronautique pour lequel il travaille exclusivement. Sa force ? Le titane. Il est devenu un spécialiste « En cinq ans, on a multiplié par dix cette activité, qui représente aujourd'hui près de 40 millions d'euros de CA », indique Éric Guyon. « Le titane se marie bien avec le composite, matériau qui est de plus en plus utilisé par les avionneurs. Les moteurs de nouvelles générations fonctionnent à des températures plus élevées, ce qui favorise l'utilisation de métaux plus résistants, comme le titane » précise le dirigeant.



A.D

. ARIÈS ALLIANCE



(Nantes) P-dg : Éric Guyon 300 salariés 120 millions d'euros de CA 02 51 13 84 00

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail