Services

Après Saint-Nazaire, Vénétis s'implante à Nantes

Par S.J., le 07 septembre 2012

Déjà implanté à Saint-Nazaire, le groupement d'employeurs Vénétis, spécialiste de l'emploi à temps partagé, va s'installer à Nantes.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Vénétis s'étoffe en Loire-Atlantique. Quelques mois seulement après son implantation à Saint-Nazaire, le groupement d'employeurs morbihannais devrait en effet prochainement en effet s'installer dans l'agglomération nantaise. Cette future antenne nantaise de Vénétis devrait voir le jour au cours du dernier trimestre 2012. Elle sera dirigée par Claire Gouezou qui a fait ses armes dans un cabinet de gestion de ressources humaines puis au sein d'un groupement d'employeurs en Bretagne.

Saint-Herblain, "plus lourd" que Lorient et Vannes

«Le potentiel de développement en Loire-Atlantique est très important. À lui seul, le secteur de Saint-Herblain pèse plus lourd que Vannes et Lorient réunis», remarque Franck Delalande, directeur de Vénétis. Déjà, avant son implantation physique, Vénétis Nantes annonce quatre salariés à temps partagé au sein de dix entreprises adhérentes. Si Vénétis s'étend, c'est que le besoin d'emplois à temps partagé se développe, tant du côté des entreprises que des salariés.

25 CDI créés à Saint-Nazaire

L'emploi à temps partagé consiste à créer un CDI à partir des besoins de recrutements à temps partiels de deux à trois entreprises. Concrètement, lorsqu'une PME a besoin d'une assistante de direction deux à trois jours par semaine, Vénétis peut intervenir pour lui proposer des profils, se chargeant également de trouver au salarié concerné un ou plusieurs autres employeurs afin de déboucher sur un emploi CDI à temps plein. La formule a fait ses preuves. Créé à Vannes en 1997, Vénétis revendique 250 entreprises adhérentes et la création de 140 CDI. À Saint-Nazaire, Vénétis est né en reprenant Atlantique Compétences, groupement créé en 2006 par les sous-traitants de la navale.

50 PME clientes

Une cinquantaine d'entreprises nazairiennes ont déjà opté pour l'offre de Vénétis, débouchant sur la création de 25 CDI. «Notre cible, ce sont bien sûr les TPE-PME qui ont parfois besoin de flexibilité et ne peuvent pas recruter à temps plein. En concertation avec elles, on s'occupe du recrutement, Vénétis étant l'employeur du salarié. Nous sommes multisectoriel mais nous proposons des services, notamment pour les fonctions supports: gestion, RH, QSE (NDLR: Qualité-sécurité-environnement), marketing, etc.», indique Ronan Le Neillon, responsable Vénétis à Saint-Nazaire.

Fidéliser les salariés

A Saint-Nazaire, le groupement crée actuellement quatre emplois dans les domaines RH, webmarketing, community manager et comptabilité-gestion pour lesquels Vénétis cherche des entreprises intéressées. «Avec l'emploi à temps partagé, l'entreprise se décharge du temps de recrutement puisque c'est nous qui l'opérons et qui lui proposons un profil. C'est aussi un moyen pour elle de fidéliser des salariés qui seraient tentés habituellement de chercher ailleurs un temps complet», poursuit Ronan Le Neillon. Un droit d'entrée de 200 € et une cotisation annuelle de 75 € sont demandés aux entreprises adhérentes, Vénétis se rémunérant ensuite sur le nombre d'heures effectuées par le salarié et un pourcentage du salaire brut horaire.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.