Industrie

Alstom : Le groupe investit 80 millions dans l'éolien

Par S.V., le 02 janvier 2015

Énergie marine Alstom vient d'inaugurer son usine de Montoir de Bretagne. Cela fait 30 ans que le groupe n'avait pas ouvert une usine en France.
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Une nouvelle industrie est en train de naître en France. Celle des éoliennes marines. Et c'est dans l'Estuaire de la Loire, près de Saint-Nazaire, que la première unité de fabrication d'éoliennes offshore en France vient de voir le jour. Le groupe Alstom (93.000 salariés, 20 milliards d'euros de chiffre d'affaires) vient en effet d'inaugurer une usine de 19.000 m² à Montoir de Bretagne, près de Saint-Nazaire. Celle-ci fabriquera des nacelles ainsi que des alternateurs d'éoliennes marines. L'usine démarre avec 25 salariés, elle est conçue pour en employer 300 en régime de croisière.




80 millions investis

Pour Alstom, la date est historique. Cela fait trente ans que le groupe français, en train d'être racheté par General Electric, n'avait pas ouvert d'usines sur le territoire. Selon nos informations, 80 millions sont investis par le groupe dans la fabrication d'éoliennes. La date est également historique pour l'économie tricolore. S'ouvre « une nouvelle page de l'histoire industrielle du pays », commente ainsi Patrick Kron, président du groupe Alstom. En atteste la présence lors de l'inauguration de l'usine du premier ministre Manuel Valls et de la ministre de l'Écologie, Ségolène Royal. « La France a besoin d'une industrie forte. Et l'industrie, ce n'est pas le passé, c'est l'avenir », a indiqué Manuel Valls, qui s'est dit « impressionné » par ces géants des mers.




D'autres usines en Normandie

Il faut dire que l'éolienne d'Alstom présente un rotor de 150 mètres de diamètre. Une seule machine est capable d'alimenter en électricité l'équivalent de 5.000 foyers. L'estuaire de la Loire accueille la première usine de fabrication d'éoliennes marines de France. Dans quelques années, le groupe produira également à Cherbourg les mâts et les pales des éoliennes. En Normandie, « on a obtenu le permis de construire. On se donne encore quelques mois pour finaliser le projet et lancer les travaux », indique Yves Rannou, vice-président d'Alstom Renewable Power.




Premiers marchés aux USA et en France

Pour son premier marché, Alstom a donc dû faire appel à des partenaires pour fabriquer mâts et pales. À partir du printemps, le groupe fabriquera cinq appareils pour une ferme pilote située aux États-Unis, la première à voir le jour de l'autre côté de l'Atlantique. Puis, d'ici 18 mois à deux ans, Alstom commencera à produire les 238 éoliennes qui équiperont les trois champs éoliens français que va créer EDF. Ceux-ci sont situés à Saint-Nazaire, à Courseulles-sur-Mer (14) et à Fécamp (76). Yves Rannou confie que le groupe prospecte actuellement des marchés en Europe du Nord et aux États-Unis. « Dans un deuxième temps, nous allons nous diriger vers l'Asie », précise le vice-président d'Alstom Renewable Power.

Alstom



(Levallois-Perret) P-dg : Patrick Kron 93.000 salariés 20 milliards d'euros de CA 01 41 49 20 00

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail