Nantes

Énergie

Agripower, distributeur d’unités de méthanisation, lève 800 000 euros

Par Amandine Dubiez, le 14 décembre 2016

Agripower vient de boucler une levée de fonds de 800 000 euros. De quoi assurer la montée en cadence de la production d’unités de méthanisation pour la PME basée à Carquefou.

Une unité de méthanisation installée par Agripower dans une exploitation laitière
Une unité de méthanisation installée par Agripower dans une exploitation laitière — Photo : Agripower

C’est via la plateforme Vatel Direct qu’Agripower a levé, en un moins d’un mois 800 000 euros. « Une quarantaine de particuliers ont participé, certains en mettant 1 500 euros, d’autres 50 000 euros via des émissions obligataires », précise Eric Lecoq. Le directeur est toujours à la recherche de 400 000 euros pour assurer le besoin en fonds de roulement et la montée en cadence de son entreprise. Agripower propose aux agriculteurs de valoriser leur lisier en biogaz qui est revendu ensuite sous forme d’électricité ou de chaleur. En devenant producteur d’énergie par méthanisation, l’agriculteur soulage en grande partie ses coûts de production.

Neuf mois d'attente

Pour cette entreprise créée en 2012, tout a recommencé le 23 septembre dernier, le jour où le Ministère de l’environnement a publié par décret les nouveaux tarifs d’achat du biogaz, plus avantageux que les précédents. « Le Ministère nous l’avait promis à l’origine pour le 1er janvier 2016. Cela a été dur d’attendre aussi longtemps, ça a creusé la trésorerie», avoue Eric Lecoq. Depuis fin septembre, il a recommencé à prospecter, principalement des agriculteurs qui élèvent des vaches laitières. Agripower distribue deux types d’unités de méthanisation différentes : des grosses unités pour des groupements de 30 à 40 agriculteurs pour le compte de la société allemande Weltec, et des plus petites unités pour des GAEC de 150 à 200 vaches laitières. Ces dernières sont fabriquées par la société belge Biolectric.

En Allemagne, 9 000 unités de méthanisation. En France : 300

« En cinq ans, un Gaec peut rentabiliser l’investissement original de 200 000 euros », explique Eric Lecoq. Il a vendu une soixantaine d’unités de méthanisation à des exploitations, ce qui en fait le premier vendeur d’unités de méthanisation de France en volume. « À terme, le complément de revenu que la vente de biogaz apporte à l’agriculteur permet de baisser le coût de production du lait », précise le directeur de Weltec Agripower et Bioletric France. C’est le calcul qu’on fait depuis longtemps les agriculteurs allemands, encouragés par un gouvernement qui voulait sortir d’une dépendance à l’énergie nucléaire. L’Allemagne compte aujourd’hui 9 000 unités de méthanisation, quand la France n’en dénombre que 300. Agripower présentait mi 2016, un chiffre d’affaires de 2 millions d’euros.

Une unité de méthanisation installée par Agripower dans une exploitation laitière
Une unité de méthanisation installée par Agripower dans une exploitation laitière — Photo : Agripower

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail