Pays de la Loire

Attractivité

Action Logement facilite le recrutement des entreprises via le logement

Par Caroline Scribe, le 04 juin 2019

Dans le cadre de son plan 2018-2022 visant à faciliter le logement pour favoriser l'emploi dans les Pays de la Loire, Action Logement (ex 1% logement) va déployer en septembre deux nouveaux dispositifs incitant à la mobilité professionnelle et à la rénovation énergétique des bâtiments pour accroître l'attractivité de certains bassins d'emploi.

Philippe de Clerville, président régional Action Logement en Pays de la Loire.
Philippe de Clerville, président régional Action Logement en Pays de la Loire. — Photo : Action Logement

Dans le cadre de son dispositif visant à répondre à la problématique du lien emploi-logement, Action Logement (ex 1 % logement ) s’apprête à lancer deux nouvelles actions prioritaires dans la région. À compter de septembre 2019, Action Logement Pays de la Loire versera une prime mobilité de 1 000 euros aux salariés aux revenus modestes déménageant pour se rapprocher de leur entreprise ou débutant un nouvel emploi. Les locataires et propriétaires modestes pourront, par ailleurs, bénéficier d’une aide pour financer les travaux de rénovation énergétique de leur logement, dans les communes de Saint-Nazaire, Châteaubriant, Laval, Saumur, Sablé-sur-Sarthe / La Flèche, Fontenay-le-Comte, La Roche-sur-Yon et Cholet. « Les entreprises installées dans les Pays de la Loire nous font part de leurs difficultés de recrutement. Nous ne pouvons pas les aider à trouver les compétences qui leur font défaut. En revanche, nous pouvons agir sur le volet logement qui est un facteur d'attractivité pour les entreprises et les territoires », explique Philippe de Clerville, président du comité régional Action Logement.

Contribuer à l'attractivité des entreprises via l'offre de logement 

« Le petit plus du logement peut faire pencher la balance de façon positive. En cela, les dispositifs d’Action Logement nous aident à recruter et à fidéliser nos collaborateurs. J'envoie systématiquement les documents d'information sur ces aides avec la promesse d'embauche aux nouveaux recrutés et aux alternants », rapporte Véronique Bugeat, DRH de l’entreprise CMF (200 salariés, dont 120 à Varades en Loire-Atlantique), qui  a actuellement 10 postes ouverts et non pourvus. Le constructeur de serres et bâtiments vitrés bioclimatiques a récemment eu recours aux services d'Action Logement pour un cas particulier. « Nous avons recruté un ingénieur tunisien, diplômé d'une école de Lyon. Son profil très pointu de calculateur en structures métalliques est difficile à trouver mais, sans bulletin de salaire, ni caution familiale, impossible de trouver un logement et donc de venir à Varades. J'ai donc appelé Action Logement Pays de la Loire qui nous a aidés à trouver des solutions », confie la DRH.

Qualité de vie au travail

Le logement est également un des facteurs de la qualité de vie au travail. C'est notamment à ce titre que le centre d'appels IMA Technologies, qui emploie plus de 500 salariés et effectue de 100 à 150 recrutements par an sur l'ensemble du territoire, utilise les services d'Action Logement. « Nous sommes partenaires d'Action Logement depuis de nombreuses années et utilisons l'ensemble de ses services dans le cadre de nos actions en faveur de la qualité de vie et du bien-être au travail et, notamment, de l'équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle. Tous les ans, une quarantaine de nos salariés bénéficient des aides d'Action Logement », témoigne pour sa part Catherine Thuleau, responsable gestion des ressources humaines chez IMA Technologies.

Philippe de Clerville, président régional Action Logement en Pays de la Loire.
Philippe de Clerville, président régional Action Logement en Pays de la Loire. — Photo : Action Logement

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.