Pays de la Loire

Réseaux économiques

Abab continue à financer les entreprises des Pays de la Loire malgré la crise

Par Caroline Scribe, le 22 octobre 2020

Sans atteindre le niveau historique de 2019, les investissements du réseau de business angels Abab devraient atteindre près de 2 millions d'euros en 2020. Malgré la crise et le manque de visibilité sur les mois à venir, les investisseurs ont continué à financer les entreprises innovantes des Pays de la Loire.

Arnaud Jehenne, président du réseau régional de business angels Abab.
Arnaud Jehenne, président du réseau de business angels Abab. — Photo : Arnaud Jehenne

Après avoir investi 2,5 millions d’euros en 2019, un record, le réseau de business angels Abab (pour Atlantique Business Angels Booster) devrait terminer l’année 2020 sur un niveau d’investissement avoisinant 2 millions d’euros (1,1 million ayant déjà été engagé). « Dans le contexte de Covid, les business angels ont fait preuve d’un volontarisme entrepreneurial remarquable – on pourrait même parler de philanthropie – en se réengageant spontanément auprès des entreprises malgré le manque de visibilité de la période », se félicite Arnaud Jehenne.

Si le président d’Abab, réseau présent à Nantes, en Vendée et dans le Maine-et-Loire, constate un « trou d’air dans le sourcing des dossiers », il se montre néanmoins confiant sur ce point pour les mois à venir, au vu des signaux rassurants émanant des cabinets d’experts-comptables et d’avocats qui ont actuellement de nombreux projets à l’étude. Si aucune des 43 entreprises dans le portefeuille d’Abab n’a fait défaut, le plus difficile est peut-être à venir. « Tout a été fait par l’État et la Région pour que les entreprises survivent. Mais les mois de novembre et décembre pourraient être plus durs. On voit émerger des impayés et des reports d’échéances venant de gros groupes ayant pignon sur rue et qui pourraient mettre en danger d’autres entreprises », indique Arnaud Jehenne.

Médical et numérique à l’honneur

Ces perspectives n’ont, pour l’heure, pas ralenti la dynamique d’investissement du réseau dans les projets comportant une dimension d’innovation. Les projets dans les secteurs du numérique et de la santé se taillent la part du lion dans les dossiers bouclés en 2020. Parmi eux figurent Bird-e-Marine (jets skis électriques sur foils), Boximby (studios de jardins), Ledixis (éclairage à Led des lieux de tournage), les Audioprothésistes mobiles, Largo (téléphones reconditionnés), Obole Digitale (collectes de dons), Xenothera (anticorps polyclonaux). Deux autres dossiers devraient encore être signés d’ici la fin de l’année : KS2 (logiciel de solution documentaire) à Angers, et Glinko (plateforme pour les transporteurs de marchandises) en Vendée. Par ailleurs, Abab Vendée finalise un deuxième tour de financement de 2 millions d’euros, comportant une levée obligataire d’1,6 million complétée par un investissement de 400 000 euros des business angels vendéens.

Accroître la force de frappe du réseau

Ces investissements classent Abab au second rang national des réseau de business angels en termes de montants investis et de dynamisme de ses membres. 84 % des membres du réseau ont, en effet, investi pour un ticket moyen de 12 000 euros. Le réseau ligérien décroche même la première place pour les refinancements. « Nous investissons beaucoup sur les deuxièmes et troisièmes tours car nous accompagnons les entreprises dans la durée », souligne Arnaud Jehenne.

Abab souhaite continuer à accroître sa force de frappe en continuant à recruter de nouveaux investisseurs membres (des profils scientifiques notamment) et en améliorant son maillage du territoire pour élargir le sourcing des dossiers. Il peut s’appuyer sur ses sections de Vendée et du Maine-et-Loire, présidées respectivement par Alain Foltzer et Michel Badouard, qui a pour ambition de mieux exploiter le potentiel du Choletais et du Saumurois. Abab a également engagé des négociations pour se rapprocher du club de business angels Symbiose 53 et prendre pied en Mayenne.

Arnaud Jehenne, président du réseau régional de business angels Abab.
Arnaud Jehenne, président du réseau de business angels Abab. — Photo : Arnaud Jehenne

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail