• Saint-Malo

    Textile

    Beaumanoir ferme 700 magasins chinois en raison du coronavirus

    27 février 2020

    Comme toutes les enseignes de retail implantées en Chine et en Asie, le groupe malouin Beaumanoir (11 000 salariés, 1,3 Md€ de CA en 2018) doit s’adapter aux conséquences du coronavirus. Se conformant aux recommandations sanitaires en vigueur, l’entreprise, qui exploite les marques Bonobo, Cache-Cache, Bréal..., a du fermer temporairement « la quasi-totalité de ses magasins dès le début de la crise ». Soit 700 points de vente en tout. « Le groupe a ainsi réalisé un chiffre d'affaires très faible, sur un marché qui était déjà complexe », précise Beaumanoir, qui signale toutefois une « réouverture progressive ». Pour le groupe qui produit, selon Ouest-France, 50 millions de pièces chaque année en Chine, il a par ailleurs fallu revoir le sourcing de production. Les équipes se sont tournées vers d’autres bassins méditerranéens (Turquie, Maghreb). « Aucune conséquence majeure en matière d'approvisionnement n’est donc à prévoir à court et moyen terme », affirme ainsi le groupe de textile.

    Sur le même sujet

  • -30% sur l'offre premium

    Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
    tous les mois

    Voir les offres d'abonnement

Les dernières infos