Ille-et-Vilaine

Numérique

Wispeek ajoute une fonction Covid à son outil de communication légale

Par Virginie Monvoisin, le 10 juin 2020

La start-up Wispeek met à disposition des entreprises un outil externe pour gérer leur communication légale, de manière dématérialisée. Elle répond au besoin du moment avec une nouvelle fonctionnalité, qui permet à tous les salariés de faire remonter informations et inquiétudes.

Guillaume Hamon et Raouf Hidri, dirigeants associés de Wispeek.
Guillaume Hamon et Raouf Hidri, dirigeants associés de Wispeek. — Photo : © Wispeek

Créée en 2018 à Saint-Jacques-de-la-Lande, la start-up Wispeek s’est appuyée sur la mise en conformité de la loi Sapin 2 (relative à la transparence, à la lutte contre la corruption et à la modernisation de la vie économique) pour créer sa solution. Elle permet de remonter les informations d’un salarié à un expert comme le directeur qualité, le DRH, etc. « Avec cette loi, toutes les entreprises de plus de 50 salariés doivent mettre en place un système destiné à recueillir les signalements de fraude ou de corruption au sein de leur structure, explique Guillaume Hamon, cofondateur de Wispeek (société Seekreet) avec Raouf Hidri. Avec notre outil, nous avons voulu proposer cette solution aux entreprises et aller plus loin, dans une logique globale de culture qualité. Wispeek permet donc de recueillir les retours d’expériences négatifs, mais aussi positifs ! » Des groupes comme Delta Dore, Daucy, Guisnel ou encore Neveu Nettoyage utilisent ainsi l’outil pour faire remonter et échanger des informations de manière confidentielle et anonyme : fraude, vol, harcèlement, stress, risques psychosociaux, sécurité et conditions de travail, informations et suggestions…

Détecter les inquiétudes des salariés face au Covid-19

Aujourd’hui, Wispeek peut être la porte d’entrée pour informer les salariés sur les mesures liées au coronavirus, mais aussi recueillir leurs inquiétudes. « Notre outil libère la parole dans l’entreprise, estime Guillaume Hamon. Pendant la crise du coronavirus, il a permis à nos clients de recueillir les questions des salariés, et de délivrer des communications essentielles à tous leurs collaborateurs absents des murs de l’entreprise. Ils ont un accès à cette plateforme quand ils le veulent et ou ils le veulent de manière anonyme. Nous avons une carte à jouer lors de la reprise post-crise ». Beaucoup d’entreprises ont en effet choisi de garder une partie de leurs équipes en télétravail. Mais elles doivent continuer de respecter le droit à l’information des salariés. Les informations qui les concernent doivent obligatoirement être affichées dans des lieux facilement accessibles (horaires, convention collective, contact médecine du travail, inspection du travail…). « C’est une obligation légale, difficile à mettre en œuvre à distance. Wispeek permet de la respecter tout en respectant le droit à la déconnexion », détaille le dirigeant.

Une nouvelle cible pour Wispeek

Beaucoup de grandes entreprises sont déjà rompues à ce type d’obligation et sont structurées pour. Wispeek, qui travaillait jusque-là essentiellement pour des PME, ETI et grands groupes (et dans 25 pays étrangers), va viser un nouveau marché : celui des plus petites entreprises. Guillaume Hamon veut même aller plus loin et leur proposer un accompagnement complet dans la mise en œuvre de leur culture qualité, grâce à des formateurs. La jeune entreprise (4 collaborateurs actuellement) est d’ailleurs prête à recruter pour assurer son développement. Une augmentation de capital de 200 000 euros a été réalisée juste avant le confinement pour accélérer, alors qu’elle visait les 400 000 euros de chiffre d’affaires pour 2020. Un projet bienvenu dans le contexte actuel !

Guillaume Hamon et Raouf Hidri, dirigeants associés de Wispeek.
Guillaume Hamon et Raouf Hidri, dirigeants associés de Wispeek. — Photo : © Wispeek

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail