Rennes

Immobilier

Urban Quartz, première pierre de l'édifice EuroRennes

Par Baptiste Coupin, le 30 janvier 2019

Premier programme tertiaire livré sur le quartier EuroRennes en construction, l’ensemble d’immeubles en verres Urban Quartz, propriété de l’investisseur parisien Perial, vient d’être inauguré. Le groupe de BTP rennais Legendre va y installer un concept de bureaux "flexibles".

Ensemble d'immeubles tertiaires Urban Quartz du quartier EuroRennes
L'ensemble d'immeubles tertiaires Urban Quartz, au coeur du quartier EuroRennes, a été bâti autour d'une offre de bureaux de nouvelle génération, visant l’excellence énergétique et environnementale. — Photo : Baptiste Coupin

Urban Quartz et ses trois immeubles aux allures de cristaux est sorti de terre. Développé en co-promotion par Icade et Poste Immo et cédé à l’investisseur parisien Perial (180 salariés, 3,7 Md€ de capitalisation, 44 000 associés), l'ensemble a été inauguré le 30 janvier. Situé au cœur de la Zac EuroRennes, il abrite 13 350 m² de bureaux locatifs et constitue le premier programme tertiaire livré sur le quartier d’affaires en construction qui jouxte la gare de Rennes. Juste avant l'immeuble Identity (groupe Giboire), dont le premier lot de trois immeubles sera inauguré dans quelques semaines.

« Le résultat est à la hauteur de nos attentes », s’est félicité la maire de Rennes, Nathalie Appéré, qui souhaite que la zone EuroRennes devienne « une porte d’entrée d’une Bretagne conquérante pour permettre aux entres prises d’être mieux connectées ».

D’autres acquisitions pour Perial à Rennes

Urban Quartz propose une offre de bureaux nouvelle génération, visant l’excellence énergétique et environnementale. Les immeubles communiquent entre eux via plusieurs passerelles et leurs occupants peuvent avoir accès à un jardin abrité au cœur de l’ilot central. « Il incarne l’immobilier contemporain et de demain », fait valoir Eric Cosserat, PDG de Perial, un groupe spécialisé sur l’immobilier tertiaire qui compte cinq actifs à Rennes et dont la volonté est de continuer de se renforcer sur la métropole rennaise, après Nantes et Bordeaux. Eric Cosserat n’a pas révélé le montant du rachat d’Urban Quartz (acquis en 2015) mais parle d’une opération « significative » pour le groupe et qualifiée de « bonne affaire », compte tenu de l’augmentation des prix des loyers ces trois dernières années.

Legendre et Lodi parmi les entreprises locataires

Vue depuis les bureaux rennais de l'entreprise Lodi, installée au 7e étage de l'immeuble Urban Quartz, au pied des TGV.
Vue depuis les bureaux rennais de l'entreprise Lodi, installée au 7e étage de l'immeuble Urban Quartz, au pied des TGV. - Photo : Baptiste Coupin

Urban Quartz est déjà occupé à 80 %. Les acteurs institutionnels et les entreprises locales constituent le gros des locataires. Le Journal des Entreprises avait déjà révélé l’installation d’Yves Rocher, du cabinet Lext Avocats ou encore de l’Apec. On notera également l’implantation de l’entreprise rennaise de BTP Legendre (1 800 salariés, 540 M€ de CA), qui investit 5 000 m² de bureaux pour exploiter un concept de bureaux "flexibles" (ou "flex office"). L’entreprise Lodi (120 salariés, 40 M€ de CA), basée à Grand-Fougeray, au sud de Rennes, et spécialisée sur les produits insecticides, prend également ses quartiers au pied des TGV. Elle y installe ses services marketing et export.

Ensemble d'immeubles tertiaires Urban Quartz du quartier EuroRennes
L'ensemble d'immeubles tertiaires Urban Quartz, au coeur du quartier EuroRennes, a été bâti autour d'une offre de bureaux de nouvelle génération, visant l’excellence énergétique et environnementale. — Photo : Baptiste Coupin

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.