Bretagne

Commerce

Une conférence économique pour renforcer les relations entre la Bretagne et le Maroc

Par Baptiste Coupin, le 05 février 2019

La consule générale du Maroc à Rennes, Najoua El Berrak, a pris ses fonctions en septembre 2018. Elle est à l’initiative d’une grande conférence économique qui se tient le 6 février, à Rennes. L’expérience bretonne sur l’agroalimentaire intéresse le Royaume.

Najoua El Berrak, consule générale du Maroc à Rennes.
Najoua El Berrak, consule générale du Maroc à Rennes. — Photo : Baptiste Coupin

Tisser des liens économiques entre la Bretagne et le Maroc. C’est l’une des missions que se fixe la nouvelle consule générale du Maroc à Rennes, Najoua El Berrak, en charge de 70 000 ressortissants dans le Grand Ouest et qui dirige une vingtaine de fonctionnaires. La diplomate de 44 ans est arrivée en septembre dans la capitale bretonne, après avoir eu en charge les relations médias au ministère marocain des Affaires étrangères à Rabat.

Naissance d’un club d’entrepreneurs

Pour favoriser un cadre d’affaires optimal, le Consulat général du Maroc à Rennes organise, le 6 février, en collaboration avec la CCI d’Ille-et-Vilaine, une grande conférence économique. Objectif : « voir ce que la Bretagne peut proposer au Maroc et inversement », commente Najoua El Berrak.

Le port de pêche d'Agadir au Maroc.
Le port de pêche d'Agadir au Maroc. - Photo : CC0

Des représentants étatiques marocains seront présents à cette occasion ainsi que des chefs d’entreprise de la région de Souss Massa, qui compte Agadir comme chef-lieu et qui occupe la position de leader national dans l’exportation de fruits et légumes ainsi que des produits halieutiques. « Nous sommes intéressés par l’expérience bretonne en matière d’élevage, de pêche, ainsi que sur les métiers d’ingénierie et des télécoms/réseaux », détaille la consule générale.

Côté breton, une centaine d’entreprises se sont inscrites à l’événement parmi lesquelles le groupe Legendre, Actia Télécom, Sodalec Electronique… Pour Najoua El Berrak, « le partenariat entre les deux régions est un moyen fort de travailler sur des projets porteurs ». C’est dans cette optique que le WTC Rennes Bretagne lance le club des entrepreneurs franco-marocain, le cinquième après les clubs axés sur les États-Unis, le Québec, le Royaume-Uni et l’Iran.

Vers une liaison aérienne Rennes-Casablanca ?

Pour rapprocher la Bretagne du Maroc, Najoua El Berrak inscrit à ses priorités la mise en service prochaine d’une ligne aérienne entre Rennes et Casablanca, la capitale économique du Royaume. La compagnie aérienne nationale Royal Air Maroc pourrait se mettre sur les rangs. Une visite de la délégation marocaine est d’ailleurs prévue à l’aéroport de Rennes Saint-Jacques.

En matière d’enseignement, la consule générale souhaite également dynamiser les échanges étudiants. « 750 Marocains étudient déjà à l’Université Rennes 1 », appuie-t-elle. Enfin, en prévision du prochain salon Space sur l’élevage qui se tiendra à Rennes en septembre, Najoua El Berrak réfléchit à être facilitateur d’échanges entre décideurs marocains et bretons.

Najoua El Berrak, consule générale du Maroc à Rennes.
Najoua El Berrak, consule générale du Maroc à Rennes. — Photo : Baptiste Coupin

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.