Rennes

Aménagement

Sur un ex-site industriel, Les Halles en Commun accueilleront 10 000 m² d'activités et 190 logements

Par Virginie Monvoisin, le 25 novembre 2022

Le projet Les Halles en Commun, à Rennes, fait partie des 39 lauréats de l’appel à manifestation "Démonstrateurs de la ville durable", lancé dans le cadre du plan France 2030. Rennes Métropole va réhabiliter un ancien site industriel du quartier de La Courrouze. À terme, il accueillera 10 000 m² de locaux d’activités et 190 logements.

Les Halles en Commun, dans l’écoquartier rennais de La Courrouze, feront office de "Démonstrateur de la ville durable". Opérée par Territoires et Développement, la réhabilitation d’un ancien site industriel donnera vie à des locaux d’activités et des logements.
Les Halles en Commun, dans l’écoquartier rennais de La Courrouze, feront office de "Démonstrateur de la ville durable". Opérée par Territoires et Développement, la réhabilitation d’un ancien site industriel donnera vie à des locaux d’activités et des logements. — Photo : Virginie Monvoisin

C’est au cœur des anciens locaux de la société EuroShelter, partie à La Janais début 2022, que Rennes Métropole a signé une convention de financement "France 2030 Démonstrateurs de la ville durable" avec la Banque des Territoires, le 25 novembre 2022. Un acte qui entérine le soutien financier de l’État dans la mise en œuvre d’un vaste programme de renouvellement urbain. Baptisé "Les Halles en Commun", ce projet lauréat de l’appel à manifestation lancé par l’État dans le cadre du plan d’investissement France 2030, allie transition écologique, développement durable et urbanisme transitoire.

Implanté au cœur du quartier de La Courrouze, il bénéficiera d’une enveloppe d’aide de 499 578 euros, dont la Banque des Territoires se fait l’intermédiaire. "Nous comptons sur l’effet levier pour refabriquer la ville", ajoute Patrice Bodier, directeur régional Bretagne de la Banque des Territoires. Le projet pourrait en effet également mobiliser une aide future allant jusqu’à 10 millions d’euros.

11 500 m² à réhabiliter

Le financement de l’État va permettre de payer les études de l’opérateur du projet, Territoires et Développement, puis de lancer le projet porté par Rennes Métropole. "C’est un quartier (l’écoquartier de La Courrouze, NDLR) à la pointe de l’innovation urbaine, dans sa conception, le respect du patrimoine bâti, la nature en ville et la mobilité", décrit la présidente de Rennes Métropole Nathalie Appéré, ajoutant que l’opération "assume sa bifurcation écologique, qui se veut plus sobre, plus juste et plus citoyenne." Elle se veut exemplaire en matière de réutilisation du foncier et des matériaux, mais aussi en mixité, sociale et d’usage.

Les Halles en Commun visent à réhabiliter un ancien site industriel de 5 hectares dont certains bâtiments datent de 1916, comme 4 grandes halles de 2 200 m². Leur charpente métallique, leurs toitures de tuiles et leurs murs en briques sont typiques de l’architecture industrielle de l’époque. Il s’agit d’en préserver l’aspect, pour au moins 11 500 m² sur les 13 000 m² bâtis existants. Le projet permettra à terme de mêler locaux d’activités (sur 10 000 m²) et logements (190, pour accueillir autour de 350 habitants), soit un total de 24 000 m². Le site vivra sans voitures, puisqu’un grand parking silo sera construit à l’emplacement du parking actuel pour accueillir tous les véhicules des occupants. Le calendrier précis n’est pas encore déterminé, mais le projet devrait, selon nos informations, être totalement livré à l’horizon 2030. Il va d’abord passer par une phase de transition de trois ans.

17 acteurs de l’Économie Sociale et Solidaire

Pendant cette période, 17 acteurs de l’économie sociale et solidaire vont s’installer sur les lieux, occupant 5 500 m² pour l’instant. L’idée est de préfigurer ce que sera le pôle d’entrepreneuriat collaboratif qui prendra place dans la plus grande des halles, nommée pour l’instant "ES 10". Acteurs du projet, ils exercent dans les domaines de l’économie circulaire (Bâti Récup', La Belle Déchette…), la culture (La Caverne, La Centrifugeuse du Poulpe…) ou l’urbanisme (Aître, Les Animé.e.s...). 

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition