Ille-et-Vilaine

Conseil

Richard Levionnois élu président des notaires d'Ille-et-Vilaine

Par Virginie Monvoisin, le 24 septembre 2020

Richard Levionnois succède à Gwendal Texier pour deux ans à la tête de la Chambre des notaires d'Ille-et-Vilaine. Parmi les chantiers qu'il aura à mener : réfléchir au bien-être au travail des collaborateurs et accompagner les nouveaux notaires dans leurs installations, plus nombreuses ces dernières années.

Richard Levionnois, président de la Chambre des notaires d'Ille-et-Vilaine.
Richard Levionnois a été élu début septembre président de la Chambre des notaires d'Ille-et-Vilaine. — Photo : © Virginie Monvoisin

Richard Levionnois succède à Gwendal Texier à la présidence de la Chambre des notaires d’Ille-et-Vilaine. Notaire à Saint-Gilles, près de Rennes, depuis 2013, il a été élu par ses pairs le 10 septembre. À ses côtés, Céline Mével, notaire à Rennes, prend la vice-présidence. Gwendal Texier, lui, quitte le bureau mais reste président (élu pour quatre ans) du Fonds de dotation technologique lancé par la chambre en mai 2019 sous sa présidence. Ce fonds, doté de 300 000 euros, vise à lancer, avec des start-up, des projets technologiques et des outils innovants dotés d’intelligence artificielle, au service des métiers du notariat.

+36,4 % de notaires en quatre ans

Richard Levionnois est entré dans les instances représentatives de la profession en 2016, en tant que titulaire du département à l’Assemblée de liaison. Âgé de 43 ans, il est élu à la chambre des notaires d’Ille-et-Vilaine depuis 2018, d’abord en qualité de 4e syndic puis 1er syndic (chargé de gérer les réclamations éventuelles des clients envers les notaires ou des notaires entre eux).

Durant ce mandat de deux ans qui s’ouvre à lui, Richard Levionnois devra notamment représenter les 300 notaires installés dans le département auprès des instances supérieures. À noter que l’Ille-et-Vilaine a connu une forte croissance du nombre de notaires depuis 2017 (+36,4 %), due à l’application de la loi pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques, dite « loi Macron », favorisant l’installation de nouvelles études.

Face à ce phénomène, l’accompagnement des nouveaux notaires fait partie des priorités du nouveau président. "Nous allons mener des réflexions pour aider leur installation", annonce Richard Levionnois, constatant un "rythme trop soutenu des arrivées, supérieur au niveau national. Nous souhaitons notamment que les règles soient les mêmes pour tous, et que la déontologie soit respectée."

Réflexions autour du bien-être des collaborateurs

L’autre axe de son mandat touche aux collaborateurs des notaires. "Nous devons recentrer les choses autour d’eux, de leur bien-être au travail. Nous devons moderniser nos structures pour notamment attirer un nouveau vivier de professionnels (comptables, négociateurs, rédacteurs…). Nous devons aussi mieux communiquer sur notre profession et aller encore plus loin dans la digitalisation. Si davantage de tâches sont automatisées demain, nos collaborateurs auront plus de temps à consacrer à la relation client", estime Richard Levionnois.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition