Conjoncture

Rentabilité : les entreprises sont en forme en Ille-et-Vilaine et dans les Côtes-d'Armor

Par Baptiste Coupin, le 10 janvier 2019

Expert en financement garantie des entreprises chez Bpifrance, Nicolas Magenties dresse un état des lieux de la rentabilité plutôt positif en Ille-et-Vilaine et dans les Côtes-d'Armor.

Nicolas Magenties, délégué régional Ille-et-Vilaine - Côtes d’Armor chez Bpifrance à Rennes.
Nicolas Magenties, délégué régional Ille-et-Vilaine - Côtes d’Armor chez Bpifrance à Rennes. — Photo : Bpifrance

Nicolas Magenties, 32 ans, est délégué régional Ille-et-Vilaine - Côtes-d’Armor chez Bpifrance, au bureau de Rennes. Il s’occupe des sujets de financement et de garantie des PME, ETI et grands comptes. Selon cet expert, la rentabilité des entreprises en 2017 sur le territoire est bonne - comprendre par-là la rentabilité nette et l’excédent brut d’exploitation, un indicateur sur lequel la « banque des entreprises » est particulièrement vigilante. « Tout le monde va globalement bien. L’industrie au sens large reprend un peu d’énergie. Les transports aussi, grâce à la remise sur la TICPE. Le bâtiment, sans être extraordinaire, a réussi à reconstituer des marges. » Il délivre un bon point aux entreprises qui vont à l’international, « où les marges et la rentabilité sont meilleures ». « Celles qui ont fait un peu de croissance externe, des synergies et qui ont grossi sont aussi plus solides en matière de rentabilité », complète Nicolas Magenties.
Ralentissement de la croissance
Sur le plan conjoncturel, l’avenir apparaît un peu moins souriant. « Depuis le 2e semestre 2018, l’euphorie est un peu retombée. Pour les deux ans à venir, on parie sur un ralentissement de la croissance et une remontée des taux qui ne va pas favoriser l’investissement. »
De manière générale, Nicolas Magenties conseille aux dirigeants d’entreprise de tenir à jour un tableau de bord « pour avoir un suivi net précis, marché par marché, client par client ». Ses bons conseils pour tendre vers la rentabilité : « Maîtriser ses coûts, aller chercher de l’activité complémentaire et être accompagné par des consultants externes ». Bpifrance propose des accompagnements particuliers pour cela.

Nicolas Magenties, délégué régional Ille-et-Vilaine - Côtes d’Armor chez Bpifrance à Rennes.
Nicolas Magenties, délégué régional Ille-et-Vilaine - Côtes d’Armor chez Bpifrance à Rennes. — Photo : Bpifrance