Rennes

Attractivité

Rennes, locomotive de l'attractivité bretonne

Par Pierre Gicquel, le 26 novembre 2018

Dans un contexte de métropolisation de l'activité économique, le rôle des grands pôles que sont Brest ou Rennes est primordial. Au jeu de l'attractivité, la capitale bretonne fait même office de locomotive pour la région.

Le projet EuroRennes en cours de construction, vue de la gare SNCF de Rennes.
Le futur quartier d'affaires EuroRennes, en construction près de la gare SNCF, est l'un des moteurs de la locomotive économique qu'est Rennes pour la Bretagne. — Photo : Pierre Gicquel

Trustant les podiums des classements des villes "où il fait bon vivre" et "où il fait bon travailler" depuis plusieurs années (dépassant même parfois Nantes, son "challenger" du Nord-Ouest), Rennes attire aussi de plus en plus de touristes. Depuis quelques années, la capitale régionale connaît une progression de son activité touristique, avec une fréquentation hôtelière en hausse de 11 % sur les trois dernières années, notamment portée par une augmentation de 35 % du nombre de visiteurs étrangers.

Destination Rennes

L’annonce de Samsic de construire son futur siège à deux pas de la gare de Rennes est venu confirmer l’effet LGV sur l’attractivité de la ville. Mais Samsic est un groupe qui est né à Rennes. Attirer des entreprises exogènes est un tout autre défi auquel la métropole tente de répondre en développant depuis 2014 sa marque de territoire, Destination Rennes. Elle se voit dotée de 500 000 euros de budget annuel, et a lancé il y a moins d’un an la mission "Entreprendre à Rennes" pour mettre en avant ses filières d’excellence que sont la santé, l’agroalimentaire, les industries du futur et le numérique, Rennes concentrant par exemple 90 % des acteurs de la cybersécurité bretonne.

Sortir du lot

« Avant nous travaillions beaucoup sur l’endogène et l’immobilier. Nous avons voulu élargir le spectre pour inciter les acteurs à venir s’installer à Rennes, avec une offre la plus complète possible, annonce Maëlle Morvan, responsable de la mission "Entreprendre à Rennes". Une centaine de dossiers sont en cours avec des entreprises étrangères et une entreprise italienne vient de confirmer son choix pour Rennes », annonce fièrement l’intéressée.

Car c’est un travail de longue haleine, très concurrentiel, où il faut à la fois cibler les filières en faisant jouer les réseaux d’entrepreneurs « comme le Rennes Business Club créé en février et réunissant 600 entrepreneurs ambassadeurs, mais aussi en ciblant des territoires, avec des délégations en Bavière en octobre, en Chine en novembre ou en accueillant des Québécois à Rennes le même mois. »

Courir les salons

Rennes se montre aussi dans les salons, comme aux prochains CES de Las Vegas et Mobile World Congress de Barcelone, mais aussi à Lille pour le prochain Forum International de la Cybersécurité. « Nous y serons la seule métropole présente, accompagnée de Bretagne Développement Innovation et de dirigeants d’entreprises membres du Pôle d’Excellence Cyber. Cela avait payé l’an dernier où nous avions défendu les atouts de Rennes auprès d’Airbus Cybersecurity, qui hésitait avec une autre ville avant d’opter finalement pour Rennes. »

Le couvent des Jacobins, centre des congrès de Rennes
Le couvent des Jacobins, centre des congrès de Rennes - Photo : Christophe Simonato

Les Jacobins font le plein

L'ouverture en janvier 2018 du Couvent des Jacobins, nouveau centre des congrès situé en plein centre-ville, place Saint-Anne, est venu aussi renforcer la dynamique rennaise. Pour sa première année d'exploitation, l'équipement métropolitain a accueilli près de 280 000 visiteurs et devrait générer 28,6 M€ de retombées économiques pour le territoire en 2018. L'équipement a même dépassé les espérances : il a accueilli 205 événements sur l'année, contre 150 initialement escomptés. L'appel d'air créé par la nouveauté semble même perdurer, 241 événements étant déjà programmés sur les trois années à venir. Les Jacobins ont donc permis de replacer la métropole bretonne comme un lieu incontournable sur la carte du tourisme urbain et professionnel en France. 

Mais dans ce fameux contexte de métropolisation de l'activité économique, la concurrence entre les pôles d'attractivité se fait de plus en plus rude. Et le succès de Rennes peut aussi faire de l'ombre à ses voisines, en premier lieu Brest, qui tente elle aussi de tirer son épingle du jeu, avec l'ouverture en octobre de son Bureau des congrès, sorte de guichet unique des événements professionnels et qui vient aussi de voir l'arrivée d'une antenne World Trade Center. Autre voisine, plus proche, Saint-Malo, ville qui sait pourtant attirer le tourisme d'affaires et qui va repenser entièrement son centre des congrès.

Le projet EuroRennes en cours de construction, vue de la gare SNCF de Rennes.
Le futur quartier d'affaires EuroRennes, en construction près de la gare SNCF, est l'un des moteurs de la locomotive économique qu'est Rennes pour la Bretagne. — Photo : Pierre Gicquel

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture