Bretagne

Investissement

Quelles aides de la Région pour les entreprises ?

Par la rédaction, le 08 septembre 2017

Dans l'enveloppe de 171 millions d'euros ouverte en juillet par la Région Bretagne pour la mise en oeuvre de ses politiques publiques, on trouve des aides aux entreprises suivantes d'Ille-et-Vilaine.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Dans l'enveloppe de 171 millions d'euros ouverte en juillet par la Région Bretagne pour la mise en oeuvre de ses politiques publiques, on trouve des aides aux entreprises suivantes d'Ille-et-Vilaine.

À Cesson-Sévigné, une aide plafonnée à 15.000 euros pour le recrutement d'un commercial dédié à l'export au Moyen-Orient et en Afrique du Nord au profit de Télécom Santé (notre édition de juillet).

À Rennes, l'éditeur Script & Go reçoit 14.000 euros pour développer son offre sur les marchés d'Europe et d'Amérique du Nord avec l'embauche d'un responsable export et digital marketing.

À Chartres-de-Bretagne, 48.000 euros sont alloués à l'étude de la future zone d'activités à PSA - La Janais, mise en oeuvre par Rennes Métropole, « pour l'élaboration d'une offre de services visant à faire du site un pôle industriel exemplaire de l'industrie du futur, dédié à la mobilité et à l'habitat durable ».

À Saint-Malo,O2O Studio reçoit 300.000 euros d'avance remboursable pour le financement du long-métrage d'animation Balaya, générant la création de trois CDI. La biotech
Sipena qui fabrique et commercialise des produits reposant sur le principe de libération contrôlée dans la nutrition animale reçoit 180.000 euros d'avance remboursable pour sa nouvelle production destinée aux ruminants prévoyant d'embaucher quatre personnes en CDI.

À Tinténiac, Sanden reçoit 300.000 euros et 4.000 euros par emploi créé pour le lancement d'une nouvelle unité de production générant le recrutement d'au moins 75 salariés en CDI dont un minimum de 25 personnes éloignées de l'emploi.

À Louvigné-de-Bais, le concepteur et producteur de solutions naturelles destinées aux cultures et aux animaux Amprolys Lab reçoit 50.000 euros pour internaliser la production de nouvelles formulations et développer une gamme complète de produits, en se dotant de plusieurs ateliers de mélange et en recrutant deux salariés.

À Saint-Jacques-de-la-Lande, le fabricant de biscuits et pâtisseries de conservation bio
Baramel bénéficie de 32.000 euros pour développer sa gamme et se lancer à l'international en se dotant d'une ligne de conditionnement automatique pour miel et confitures avec la création de dix CDI.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises