Rennes

Formation

Pourquoi MV Group, HelloWork et Klaxoon lancent leur école du digital

Par Baptiste Coupin, le 20 septembre 2018

HelloWork, Klaxoon et MV Group, trois entreprises rennaises expertes sur les métiers du numérique, s’associent pour lancer une école du digital près de Rennes. Objectif : répondre aux besoins de tous, et notamment des entreprises, qui se doivent de suivre les évolutions technologiques en cours et embaucher des salariés toujours mieux « profilés ». Les premiers cours seront lancés en novembre.

Les associés fondateurs de Stage301, « l’École de demain ». De gauche à droite, Antoine Péculier (Stage301), Olivier Méril (MV Group), Matthieu Beucher (Klaxoon) et Jérôme Armbruster (HelloWork).
Les associés fondateurs de Stage301, « l’École de demain ». De gauche à droite, Antoine Péculier (Stage301), Olivier Méril (MV Group), Matthieu Beucher (Klaxoon) et Jérôme Armbruster (HelloWork). — Photo : Baptiste Coupin

Déjà initiateur de l’École Digitale de la Nouvelle Chance (EDNC), lancée en 2016 pour des publics prioritaires et axée sur les métiers du webmarketing, Olivier Méril, président de MV Group (180 salariés, 24 M€ de CA en 2017), récidive avec un nouveau programme de formation autour du digital en lançant Stage301, "L’École de demain", dont les élèves seront accueillis au sein des nouveaux locaux du groupe à Saint-Grégoire, près de Rennes. Deux salles de classes participatives et modulables ont été spécialement aménagées pour cela.

Trois entreprises rennaises fondatrices

Un nouveau projet porté par Olivier Méril - version XL cette fois - mais qu’il ne mène pas seul. Deux autres dirigeants rennais incontournables du secteur du numérique l’accompagnent dans cette aventure : Matthieu Beucher, PDG de Klaxoon (170 salariés, CA inconnu), l’inventeur d’outils collaboratifs visant à améliorer l’efficacité du travail en équipe. Et Jérôme Armbruster, PDG d’HelloWork (ex-RegionsJob, 250 salariés, 33 M€ de CA en 2017), dont le groupe, qui vient de changer de nom, ambitionne d'être un acteur majeur du recrutement en ligne en France et en Europe.

Trois entreprises rennaises en forte croissance, pesant à elles trois plus de 600 salariés et confrontées à une mutation sans précédent des métiers et des méthodes de travail. S'appuyant sur leur savoir-faire et leur vision agile de l'entreprise, elles entendent répondre aux changements rapides que vivent les actifs (salariés, demandeurs d’emploi, indépendants) et les dirigeants au quotidien.

« Nous voyons bien les décalages qu’il peut y avoir entre les gens qui sont sur le marché et les besoins des entreprises. »

Un marché du digital en mutation

« L'ensemble des métiers qui touchent au digital se sont densifiés et complexifiés, insiste Jérôme Armbruster. Typiquement, il y a six mois, lors de l'entrée en vigueur du RGPD, des milliers de sociétés du digital en France ont cherché un responsable des données personnelles. Un métier qui n’existait pas auparavant. C’est un exemple mais il y a d’autres métiers qui vont arriver. » « Nous voyons bien les décalages qu’il peut y avoir entre les gens qui sont sur le marché et les besoins des entreprises, abonde Olivier Méril. Nous avons tous cette problématique. Notre ambition est de créer une école un peu différente qui correspond pleinement aux besoins des entreprises. »

Objectif : 500 élèves dans cinq ans

Stage301, avec une pédagogie tournée vers l’action et le travail en équipe, commencera ses premiers cours début novembre auprès d'une classe d'une vingtaine de demandeurs d’emploi. Mais Antoine Péculier, le quatrième associé et directeur général de la SARL constituée avant l’été, planche déjà sur un projet pédagogique à 60 élèves en 2019 et 500 à horizon cinq ans. Avec notamment des formations courtes et professionnalisantes pour les salariés et dirigeants.

Les associés fondateurs de Stage301, « l’École de demain ». De gauche à droite, Antoine Péculier (Stage301), Olivier Méril (MV Group), Matthieu Beucher (Klaxoon) et Jérôme Armbruster (HelloWork).
Les associés fondateurs de Stage301, « l’École de demain ». De gauche à droite, Antoine Péculier (Stage301), Olivier Méril (MV Group), Matthieu Beucher (Klaxoon) et Jérôme Armbruster (HelloWork). — Photo : Baptiste Coupin