BTP

Pourquoi Bardon s'est rapproché de Fayat

Par Virginie Monvoisin, le 10 décembre 2019

Le groupe de BTP bordelais Fayat vient de prendre une participation dans le pôle promotion-construction du groupe rennais Bardon. Les avantages sont partagés : Bardon va se développer sur le territoire national et Fayat se diversifier sur le montage d'opérations de promotion immobilière clés en main.

Le groupe Bardon a fait entrer au capital de son pôle promotion-construction le groupe de BTP Fayat.
Le groupe Bardon a fait entrer au capital de son pôle promotion-construction le groupe de BTP Fayat. — Photo : © Groupe Bardon

Le groupe de BTP bordelais Fayat (21 400 salariés, 4,4 Md € de CA en 2018) s’est rapproché du rennais Bardon. Sa division Fayat Bâtiment, dirigée par Éric Ferrari, a signé une prise de participation majoritaire dans le pôle promotion construction du groupe Bardon (50 salariés, 50 M€ de CA en 2019). L’entreprise familiale rennaise, créée en 1988 et dirigée par le fils du fondateur, Vincent Bardon, a fait entrer Fayat au capital de ses filiales Bardon Promotion et Espace Engineering.

« Nous connaissons une croissance continue, mais sur un marché très cyclique, explique Vincent Bardon. Décider d’ouvrir notre capital était une réflexion que nous avions depuis quelque temps. Nous associer, au niveau métier, avec une entreprise de la taille de Fayat, va nous permettre de répondre à des demandes nationales et de plus grande envergure. Fayat maîtrise en effet les fournisseurs et les prix de marchés qui sont loin de nos bases bretonnes. »

Des projets en commun dans toute la France

Quatre projets sont déjà en route. Concrètement, Bardon réalise actuellement l’extension d’une clinique psychiatrique à Calais, en collaboration avec Nord France Constructions, filiale de Fayat dans les Hauts-de-France. Le breton accompagne également l’un de ses clients, Frans Bonhomme, via sa foncière, dans le développement d’une nouvelle plateforme sur le Grand Paris, à Taverny (Val-d'Oise). Montant investi : 7 millions d’euros. Un chantier que Bardon n’aurait pas pu mener seul il y a encore quelques mois. Mais le groupe familial a également fait entrer à son capital le Groupe OP, début 2019, apportant une assise financière plus importante.

« Mon objectif est de rester à la barre, rassure Vincent Bardon. Mais quand on est seul à la tête d’une PME, et que l’on veut continuer de la développer, il faut pouvoir le faire sereinement. Avec l’arrivée à nos côtés de Fayat dans notre pôle construction, nous allons pouvoir avancer rapidement et vers de nouveaux marchés plus importants. La promotion immobilière nécessitant beaucoup de fonds propres, Fayat nous apporte cette assurance. De notre côté, nous maîtrisons le montage clés en main d’opérations de promotion, que nous allons porter pour Fayat dans tout le Grand Ouest notamment. »

Le groupe Bardon a fait entrer au capital de son pôle promotion-construction le groupe de BTP Fayat.
Le groupe Bardon a fait entrer au capital de son pôle promotion-construction le groupe de BTP Fayat. — Photo : © Groupe Bardon

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail