Ille-et-Vilaine

Logistique

Pourquoi BA Robotic Systems s'allie à Alstef

Par Baptiste Coupin, le 12 avril 2018

BA Robotic Systems Group, à Mordelles (Ille-et-Vilaine), et Alstef ont annoncé leur regroupement pour créer B2A Technology, spécialiste français des solutions automatisées clés en main pour les marchés de l’intralogistique, des aéroports et de la robotique. A la clé, des opportunités de croissance à l’international.

De gauche à droite, Marc Auberger, directeur associé, président de Future French Champions (FFC), Pierre Marol, président d’Alstef et de B2A Technology, et Jean-Luc Thomé, président de BA Systèmes et directeur général de B2A Technology.
De gauche à droite, Marc Auberger, directeur associé, président de Future French Champions (FFC), Pierre Marol, président d’Alstef et de B2A Technology, et Jean-Luc Thomé, président de BA Systèmes et directeur général de B2A Technology. — Photo : BA Systèmes

D’un côté, BA Robotic Systems Group, à Mordelles, spécialiste français des solutions intralogistiques avec chariot automatique (AGV) et fabricant de solutions robotiques innovantes utilisées pour le monde médical et l’industrie 4.0. Une entreprise qui enregistre une croissance moyenne de 15 % par an depuis 2010. De l’autre, Alstef, qui a son siège social près d’Orléans, spécialiste des produits intralogistiques et des systèmes de traitement des bagages de soute pour les aéroports. Deux entreprises aux activités complémentaires, qui développent des offres communes depuis cinq ans, et qui avancent désormais unies pour accélérer leur croissance.

Forte croissance respective

Début mars, les deux entreprises ont en effet annoncé leur regroupement pour créer B2A Technology, présenté comme le « nouveau leader français des solutions automatisées clés en main pour les marchés de l’intralogistique, des aéroports et de la robotique ». Le projet est soutenu par Future French Champions, le partenariat entre CDC International Capital et Qatar Investment Authority, qui entre au capital de B2A Technology à hauteur de 32 % aux côtés des dirigeants, managers et salariés. Chaque entreprise continuera d’exercer l’ensemble de ses activités sous sa marque et avec ses équipes. L’entité combinée sera en revanche à même de répondre aux besoins croissants de ses clients, leur proposant des solutions de manutention intégrées plus complètes, qui s’étendront des chariots automatiques aux entrepôts entièrement automatisés. « Nos deux sociétés ont connu plusieurs années de forte croissance organique, explique Jean-Luc Thomé, président de BA Robotic Systems Group et directeur général de B2A Technology. La nouvelle entité va nous permettre d’exploiter toutes les compétences de nos équipes (sur la partie commerciale et SAV notamment, NDLR) pour poursuivre notre développement. »

Doubler le CA en cinq ans

Les chiffres d’affaires de BA Robotic Systems Group (30 M€) et Alstef (70 M€) additionnés, B2A Technology pèse au total 100 M€, pour quelques 500 collaborateurs, et se présente donc comme un poids lourd à même de conquérir de nouveaux marchés et de séduire de nouveaux clients. Les ambitions sont fortes à l’international, là ou BA Robotic Systems Group réalise déjà 30 % de son CA. Le groupe de Mordelles, déjà très présent en Europe, va en effet pouvoir s’appuyer sur le réseau d’Alstef. L’entreprise orléanaise compte notamment deux grosses filiales au Canada (Montréal) et en Russie (Moscou) pour son activité de tri de bagages, qui serviront de bases arrière. « On n’est quasiment pas dans l’aéroportuaire. On va pouvoir faire des offres de véhicules automatiques dans ce secteur », sourit Jean-Luc Thomé de BA Robotic Systems. Avec un portefeuille commun de 500 clients (Danone, Nestlé, L’Oréal…) et des possibilités de synergies importantes, « l’objectif de B2A Technology est de finir l’année 2018 à 130 M€ de chiffre d’affaires. Et de passer la barre des 200 M€ dans cinq ans », conclut son directeur général.

De gauche à droite, Marc Auberger, directeur associé, président de Future French Champions (FFC), Pierre Marol, président d’Alstef et de B2A Technology, et Jean-Luc Thomé, président de BA Systèmes et directeur général de B2A Technology.
De gauche à droite, Marc Auberger, directeur associé, président de Future French Champions (FFC), Pierre Marol, président d’Alstef et de B2A Technology, et Jean-Luc Thomé, président de BA Systèmes et directeur général de B2A Technology. — Photo : BA Systèmes

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail