Rennes

Ressources humaines

Pourquoi Abaka fait entrer Interaction à son capital

Par Virginie Monvoisin, le 16 novembre 2021

Abaka, société rennaise de conseil en ressources humaines, fait entrer à son capital une autre entreprise rennaise du recrutement, Interaction. Ensemble, ces deux structures complémentaires ont pour objectif de proposer un panel complet de services. Explications.

Marie-Laure Collet, présidente du groupe Kalicea, qui détient Abaka, et désormais ambassadrice du groupe Interaction.
Marie-Laure Collet, présidente du groupe Kalicea, qui détient Abaka, et désormais ambassadrice du groupe Interaction. — Photo : © Abaka

La société de conseil en ressources humaines Abaka, fondée en 2002 à Rennes par Marie-Laure Collet (et présente à Vannes, Nantes et Paris), fait entrer à son capital le groupe Interaction, autre entreprise rennaise spécialisée en recrutement. C’est une nouvelle étape pour Abaka, dont la structuration a été revue en début d’année, avec l’arrivée de Cécile Martin à la direction générale. Marie-Laure Collet poursuit la stratégie de développement de son cabinet (30 collaborateurs, 2,5 M€ de CA) en s’adossant au groupe Interaction dirigé par Loïc Gallerand (600 collaborateurs). Celui-ci était d’ailleurs déjà entré au capital de MyJob. Company, société sœur d’Abaka, en octobre 2021. "Il était grand temps de passer ce nouveau palier pour Abaka", confie la dirigeante rennaise, qui a commencé à ouvrir son capital tout récemment, y faisant entrer sa nouvelle DG.

Les moyens d’un réseau national

Loïc Gallerand, PDG d’Interaction : "Nous voulons montrer notre détermination à être un acteur socialement responsable au sein des territoires."
Loïc Gallerand, PDG d’Interaction : "Nous voulons montrer notre détermination à être un acteur socialement responsable au sein des territoires." - Photo : © Virginie Monvoisin

Si les détails des prises de participations respectives ne sont pas dévoilés, ce rapprochement stratégique entre les deux entreprises vise clairement à accélérer leur croissance. Pour Abaka, Interaction apporte les moyens et la puissance d’un réseau maillant déjà une bonne partie du territoire national. En effet, le nouvel actionnaire, qui est un spécialiste de l’emploi (de l’intérim jusqu’au CDI en passant par la formation), dispose d’un réseau de 150 agences et cabinets en France. Il assure chaque jour le recrutement et la gestion de près de 10 000 intérimaires (emplois équivalent temps plein). "Nous avons la même vision du développement, c’est-à-dire nous développer en nous adaptant à chaque territoire et aux problématiques rencontrées par les dirigeants de ces territoires", souligne Marie-Laure Collet.

Offres communes et bientôt des acquisitions

Avec Interaction, son cabinet renforce son offre. Les deux acteurs de l’emploi proposent désormais une offre de prestations enrichies, "même si chaque marque reste indépendante et garde ses spécificités", ajoute la dirigeante. Interaction reste spécialisée dans le recrutement et l’intérim généraliste ; Expert & Manager (groupe Interaction) reste focalisé sur le placement de spécialistes métiers ; Abaka continue d’apporter conseils et services à valeur ajoutée notamment par approche directe, coaching ou gestion des carrières.

Marie-Laure Collet devient désormais "ambassadrice du groupe Interaction" pour promouvoir tous ses métiers. Ses projets deviennent communs avec ceux de Loïc Gallerand et la structuration n’en est qu’à ses débuts. "Nous allons faire des acquisitions ensemble", confie Marie-Laure Collet.

Marie-Laure Collet, présidente du groupe Kalicea, qui détient Abaka, et désormais ambassadrice du groupe Interaction.
Marie-Laure Collet, présidente du groupe Kalicea, qui détient Abaka, et désormais ambassadrice du groupe Interaction. — Photo : © Abaka

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail