Saint-Malo

Maritime

Ports de Saint-Malo : Moins de trafic en 2016

Par V.M., le 07 février 2017

Les ports de Saint-Malo ont enregistré une baisse de leurs trafics passagers et marchandises en 2016. Le résultat d'aléas conjoncturels, qui n'empêchent pas les investissements prévus à hauteur de 12 millions d'euros pour 2016-2017.

Photo : Pline - Wikimedia CC 3.0

Le port de Saint-Malo a enregistré une baisse de ses trafics passagers en 2016 vers les îles anglo-normandes et la Grande Bretagne (-6% et -2,8%). La météo peu attractive début 2016, puis le Brexit et les attentats du 14 juillet n'ont pas été favorables à cette activité. Toutefois, le port a connu une hausse des passagers de croisières faisant escales dans la cité corsaire (+62%) et de ceux concernés par le trafic côtier (+8,2%). Le port reste donc plutôt stable sur le total, affichant 1.103.880 passagers en 2016 (-0,96%).

Travailler avec les autres Bretons

Le trafic des marchandises a lui aussi souffert de crises de l'agriculture (céréales et lait), puisque le port est essentiellement porté par le trafic de cargos transportant céréales et engrais. Il a chuté en 2016 de près de 20% (19,88%). Pour continuer de garder une bonne place de port de marchandises, Saint-Malo envisage toujours de créer d'autres trafics, notamment de containers. Le sujet est toujours à l'étude... « Pour positionner le port sur le trafic mondial, nous ne pourrons pas le faire seul, considère Jean-François Gobichon, président de la concession du Port de Saint-Malo. Nous devons nous réinventer. Cela passera peut-être par des rapprochements avec d'autres hubs, et par un travail en réseau avec les autres ports bretons que sont Brest et Lorient ».

12 millions dans le port

En tout cas, les résultats 2016 n'empêchent pas la CCI, qui gère le port, de poursuivre ses investissements prévus. Au contraire. Elle veut continuer de soutenir le pôle technique naval, a acheté une nouvelle grue. Et surtout, elle met 12 millions d'euros dans le port entre 2016 et 2017 : 2,150 millions pour un remorqueur qui arrive en mars, 1,8 million pour aménager les quais Lamennais, 600 000 euros pour la façade de la Socarenam, 6 millions pour aménager l'accès des passagers vers le terminal d'embarquement (avant fin 2018), et 600 000 euros pour le système d'information des voyageurs et leur confort au sein du terminal.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition