Réseaux

Passeport Armorique donne un coup de pouce aux entrepreneurs en herbe

Par Baptiste Coupin, le 28 mars 2019

L’association Passeport Armorique pour entreprendre, basée à Rennes, a pour leitmotiv d'accompagner des étudiants avec un projet d'entreprise. Dix-huit nouveaux étudiants bretons et ligériens viennent d’obtenir leur « passeport », qui lance le début de leur aventure entrepreneuriale.

Les lauréats 2019 de l'association Passeport Armorique pour entreprendre.
Les lauréats 2019 de l'association Passeport Armorique pour entreprendre. — Photo : Passeport Armorique

Depuis plus de 25 ans, l’association Passeport Armorique pour entreprendre, présidée depuis 2009 par Claude Guillemot, PDG de Guillemot Corporation (180 salariés, 82 M€ de CA) et directeur général délégué d’Ubisoft, parraine des étudiants de Bretagne et des Pays de la Loire qui ont un projet d’entreprise. Les lauréats sont choisis à l’issue de séances de pitches organisées devant les membres de l’association : des chefs d’entreprises adhérents du Club des Trente et du Centre des Jeunes Dirigeants (en partenariat avec le Crédit Agricole, le Crédit Mutuel de Bretagne et la CCI Bretagne) qui font office de parrains.

Le 13 mars 2019, à Rennes, 18 nouveaux lauréats ont reçu leurs "passeports". Ils intègrent officiellement le réseau. À la clé ? La possibilité pour ces jeunes de moins de 28 ans, tous éloignés du monde de l’entreprise au départ, de bénéficier d’un parrainage individuel par un entrepreneur local pour les aider dans leurs projets. « Ils vont leur servir de "sparring partners", de témoins, de coachs, vont les éclairer sur ce qu’est une entreprise, comment c’est organisé, et vont écouter leurs problèmes », détaille Claude Guillemot.

Accompagnement sur mesure

Claude Guillemot, PDG de Guillemot Corporation et directeur général délégué d’Ubisoft.
Claude Guillemot, PDG de Guillemot Corporation et directeur général délégué d’Ubisoft. - Photo : Baptiste Coupin

L’association, qui fonctionne avec un budget de 70 000 euros, n’apporte aucune aide financière aux porteurs de projets. Elle fait en revanche du sur mesure, en ce sens qu’elle met en lien, pour chaque lauréat, un parrain qui va l’aider dans le domaine d’activité souhaité. Son large réseau d'entrepreneurs lui facilite ce profilage.

« Nous avons mis en relation une lauréate qui souhaite monter un réseau télécoms au Sénégal avec un parrain qui était en train de travailler sur un réseau télécoms au Maroc. Il va pouvoir la conseiller très utilement », rend compte Claude Guillemot. Les autres "duos", qui vont durer quelques mois ou quelques années, le temps des études du lauréat, fonctionnent sur le même principe.

Réussites entrepreneuriales

En l’espace de vingt ans, l’association Passeport Armorique a accompagné de nombreux porteurs de projet et favorisé de belles réussites entrepreneuriales. À l’image de Johan Ricaut, qui a lancé, à Nantes, Shopopop, premier service de livraison collaborative de courses et colis entre particuliers ; Julien Kersalé, à l’origine de la Penn ar Box, qui livre, de Brest aux quatre coins du monde, ses coffrets garnis de produits alimentaires bretons ; ou encore Caroline Bettan, cofondatrice de Newcy, à Rennes, inventeur du gobelet de café réutilisable en entreprise. « Ils arrivent tout timides et on les retrouve quelques années plus tard plein d'assurance », se réjouit Claude Guillemot.

Les lauréats 2019 de l'association Passeport Armorique pour entreprendre.
Les lauréats 2019 de l'association Passeport Armorique pour entreprendre. — Photo : Passeport Armorique

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture