Télécoms

Orange inaugure son laboratoire 5G à Rennes tourné vers les entreprises du Grand Ouest

Par Baptiste Coupin, le 04 juin 2021

Le lieu est conçu pour les entreprises du Grand Ouest qui souhaitent innover autour de la 5G. L’Orange 5G Lab de Rennes est ouvert depuis la fin avril, sur son nouveau site Atalante de Cesson-Sévigné. Il offre de pouvoir tester les applications et services du monde hyperconnecté de demain.

L’espace Orange 5G Lab de Rennes.
L’espace Orange 5G Lab de Rennes. — Photo : Baptiste Coupin

Selon une étude Orange menée avec GlobalWebIndex, 72 % des entreprises ont envie de tester la 5G. C’est pour répondre à cette attente que l’opérateur télécoms, qui compte le plus grand nombre de sites 5G sur la bande 3,5 GHz en France (avec des débits de niveau fibre sur son smartphone), ouvre, aux quatre coins de l’Hexagone, des Orange 5G Lab, sortes de lieux d’expérimentation grandeur nature qui visent à permettre aux acteurs économiques de découvrir le côté immersif de la 5G et à mieux appréhender ses opportunités, sa valeur et son utilité. Après Paris ou Lyon - et en attendant Marseille, Toulouse et Lille -, l’Orange 5G Lab de Rennes vient d’être inauguré au sein du nouveau centre de recherche d’Orange Atalante de Cesson-Sévigné, cœur battant de l’innovation d’Orange. Il a pour vocation de rayonner sur l’ensemble du Grand Ouest.

"Barycentre des expérimentations futures"

"La 5G est un levier clé de compétitivité des entreprises et de développement territorial. C’est la raison pour laquelle Orange a initié une démarche ambitieuse de co-innovation pour imaginer et développer les usages de demain, au plus proche des écosystèmes innovants dans les territoires", indique Michaël Trabbia, directeur exécutif technologie et innovation d’Orange. "Ce laboratoire est au service de toutes les entreprises, quels que soient leur secteur d’activité et leur taille. Nous voulons faire en sorte que ce lieu, et ses expertises, soit le barycentre des expérimentations futures", poursuit Pierre Jacobs, directeur Orange Grand Ouest.

Michaël Trabbia, directeur exécutif technologie et innovation d’Orange.
Michaël Trabbia, directeur exécutif technologie et innovation d’Orange. - Photo : Baptiste Coupin

Avec, au diapason des entreprises, des experts techniques, réseaux et produits pour animer les expériences physiques… et virtuelles.

AMA, premier de cordée

La société rennaise AMA (140 salariés, CA 2020 : 6,4 M€), qui développe des solutions de travail collaboratif en réalité assistée pour les professionnels du monde entier, est la première entreprise à avoir intégré le laboratoire 5G d’Orange de Rennes, à la fin avril. Un environnement singulier, avec terminaux et modules 5G, écrans, smartphones mais aussi lunettes de réalité augmentée et casques en réalité virtuelle.

Dans ce lieu branché à la 5G commerciale, la PME bretonne a pu valider les équipements et services qu’elle délivre à ses clients. Notamment ses solutions de téléassistance médicales pour l’expertise d’un CHU à distance. "L’environnement 5G offre une qualité vidéo bien meilleure et une latence (délai de transmission des données, NDLR) impeccable", affirme Julie Urvoy, commerciale chez AMA et bêta-testeuse chez Orange. La start-up brestoise Move’n See, spécialiste mondial des robots cameramen automatiques, a aussi fait le déplacement jusqu’à Rennes. Elle y a testé une nouvelle forme de réalisation plus dynamique avec du streaming vidéo en 5G, sans risque de rupture de réseau. La start-up rennaise Kirae, qui souhaite développer et certifier les soft skills grâce aux jeux vidéo, va aussi tester l’espace avant l’été. "Notre R & D porte sur de la réalité virtuelle et peut impliquer des volumes de transmission plus importants. La 5G pourrait nous aider à transporter plus vite de la data", souligne Lisa Ferrer, la fondatrice.

"Un fort intérêt"

L’Orange 5G Lab permet donc d’expérimenter et de développer dans de nombreux domaines : santé, industrie, sport, événementiel, smartcity… "Il y a un fort intérêt pour le lieu", assure Jean-Jacques Gaouyer, directeur projets innovants chez Orange Grand Ouest et directeur de l’Orange 5G Lab de Rennes, qui indique que son agenda de réservations est plein pour plusieurs semaines. Les expérimentations, plus ou moins poussées sur plusieurs jours, se font à la carte. "Les entreprises arrivent ici pour valider un concept, pas pour le développer", tient cependant à préciser Jean-Jacques Gaouyer. Le laboratoire 5G d’Orange est ouvert aux clients entreprises d’Orange. Mais pas seulement. Derrière ce temple de la découverte du monde connecté de demain, l’opérateur historique espère aussi pouvoir embarquer de nouveaux consommateurs de ses solutions et services 5G.

L’espace Orange 5G Lab de Rennes.
L’espace Orange 5G Lab de Rennes. — Photo : Baptiste Coupin

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail