Rennes

Numérique

MV Group offre de la souplesse au travail à ses collaborateurs

Par Baptiste Coupin, le 02 mai 2022

Semaine des 4 jours, horaires modulés, rachat de RTT… La société rennaise de marketing digital MV Group a mis en place une nouvelle organisation du travail, depuis le début 2022, pour soigner sa marque employeur et attirer de nouveaux talents.

MV Group cultive le bien-être au travail en permettant à ses salariés de choisir leur propre organisation.
MV Group cultive le bien-être au travail en permettant à ses salariés de choisir leur propre organisation. — Photo : MV Group

S’inspirant du modèle danois, précurseur sur la notion de bien-être au travail, la société de marketing digital MV Group (320 salariés, 53 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2021), basée à Cesson-Sévigné en région rennaise, a mis en place une organisation qui s’adapte aux aspirations de ses salariés, sans nuire à son travail et à sa productivité. Une politique qui découle d’une visite à Copenhague des membres du Codir, en 2019. En plus d’offrir la possibilité de travailler à temps plein durant 4 jours au lieu de 5, le groupe donne la possibilité de télétravailler 2 jours par semaine, de prendre 21 jours de RTT selon son bon vouloir ou de s’en faire racheter 5 ou 10 en contrepartie d’un revenu supplémentaire. Les collaborateurs peuvent aussi prendre plusieurs mois de congé sans solde jusqu’à 1 an avec la garantie de retrouver leur poste à leur retour. "Le prérequis à tout ça, c’est qu’il faut que l’entreprise soit bien organisée. Notre mission première en tant que société de services c’est de pouvoir répondre au client du lundi, 8 heures, jusqu’au vendredi, 18 heures", avertit Olivier Méril, le PDG d’un groupe en plein essor (+ 30 % de croissance en 2021 ; 60 M€ de CA visé en 2022).

"Ne rien sacrifier"

La semaine des 4 jours fait donc partie du "package social" proposé à 280 collaborateurs de l’entreprise (les salariés non-cadres, NDLR), sans que ce soit forcément une quête absolue. Ainsi, ils ne sont que six à avoir choisi cette option contre six autres lui préférant un rachat de RTT, et une très large majorité d’entre eux (268 collaborateurs), de la souplesse horaire dans la journée. "Contrairement à moi qui crapahute toute la semaine pour me libérer de vrais week-ends, précise Olivier Méril qui vient de fêter ses 50 ans, la nouvelle génération, elle, ne veut rien sacrifier. Elle a envie globalement de finir à 17 heures tous les jours, pour faire du sport ou aller boire un verre en terrasse… Ça donne une vraie photo d’inspiration."

Sur la semaine des 4 jours, Olivier Méril voit comme principal frein le volume horaire : "Il faut faire 9 h 30 par jour pour se libérer une journée dans la semaine. Tu démarres tôt le matin et tu finis tard le soir…" Le patron rennais juge néanmoins que cette méthode d’organisation est un bon produit d’appel "pour attirer les talents, recevoir des CV et mieux fidéliser ses collaborateurs". Les salariés de MV Group émettent leurs vœux sur une année civile complète. Les choix faits pour 2023 permettront d’évaluer si la semaine des 4 jours fait des émules…

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition